24 novembre 2022 | Local, Aérospatial

RCAF to look at 'revolutionary' vertical lift options to replace CH-146 Griffon

As the RCAF launches into a project for its next tactical aviation platforms, it is closely following what allies are doing.

https://skiesmag.com/news/rcaf-look-revolutionary-vertical-lift-options-replace-ch-146-griffon/

Sur le même sujet

  • Le Navire canadien de Sa Majesté Margaret Brooke est mis en service

    28 octobre 2022 | Local, Naval

    Le Navire canadien de Sa Majesté Margaret Brooke est mis en service

    Aujourd'hui, la Marine royale canadienne (MRC) a officiellement accueilli le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Margaret Brooke dans le service naval lors d'une cérémonie de mise en service. Cette cérémonie marque une réalisation importante tant pour la MRC que pour l'industrie canadienne de la construction navale. La mise en place d'un deuxième navire de patrouille extracôtier et de l'Arctique (NPEA) remis dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale, qui maintient des milliers d'emplois chaque année au Canada, améliorera la capacité de la MRC de renforcer la souveraineté et de relever les futurs défis de défense dans les eaux extracôtières et arctiques du Canada. Une cérémonie de mise en service de navire est une tradition navale de longue date et une activité spéciale pour l'équipage du navire – de fiers marins qui reviennent tout juste du premier déploiement du navire où ils ont aidé des collectivités du Canada atlantique touchées par l'ouragan Fiona. La mise en service du NCSM Margaret Brooke comprenait la remise symbolique de la flamme de mise en service, et la remise symbolique des « clés de navire » au commandant, la capitaine de frégate Nicole Robichaud. https://www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/nouvelles/2022/10/le-navire-canadien-de-sa-majestemargaret-brooke-est-mis-en-service.html

  • Aircraft used by Snowbirds aerobatic team, on the go since 1963, will be kept flying until 2030

    14 mai 2018 | Local, Aérospatial

    Aircraft used by Snowbirds aerobatic team, on the go since 1963, will be kept flying until 2030

    An avionics upgrade is required if the planes are to continue flying in North American airspace, but it is unclear at this point what other work will also be needed to be done on the aging aircraft. The 55-year-old planes used by the Canadian military's iconic Snowbirds aerobatic team will be kept flying until 2030. Aircraft avionics will be modernized on the CT-114 Tutors to comply with upcoming aviation regulations and the life of the aircraft extended for another 12 years, according to April 2018 Royal Canadian Air Force documents obtained by Postmedia. The avionics upgrade is required if the planes are to continue flying in North American airspace. It is unclear at this point what other work will also be needed to be done on the aging aircraft. No information was available on what the modernization program will cost taxpayers. The planes have been in the Canadian Forces inventory since 1963 and have been used by the Snowbirds since 1971. The Tutors were supposed to have been retired in 2010, but that date was extended to 2020. This latest initiative would see the aircraft removed from the flight line when they are 67 years old. Aerospace firms will be consulted about the life extension program over the next two years, according to the documents. A request for proposals will be issued in 2021, aerospace industry officials meeting in Ottawa last month were told. “It is anticipated that equipment ordered would begin to be delivered in 2022,” the RCAF confirmed in an email to Postmedia. “Ultimately, the goal of the CT-114 Tutor Aircraft life extension project is to allow the RCAF to continue its Air Demonstration mission to highlight the professionalism and capabilities of its airmen and airwomen.” The RCAF is facing a dilemma with replacing the aircraft used by the Snowbirds. The federal government has indicated it wants the aerobatic team to continue operating and the Snowbirds are seen as a key public relations tool for the military. But some in the Canadian Forces have privately questioned spending money on the Snowbirds because they do not directly contribute combat capabilities to the air force. The Tutors were originally used as jet trainers for the RCAF, but that role has been transferred to other aircraft. Various military documents obtained by Postmedia show the back-and-forth debate on what to do with the Tutors. Replacing the Tutors would be expensive. In 2012 the Canadian Forces estimated it would cost $755 million to buy a new fleet of planes for the aerobatic team, according to documents obtained by Postmedia through the Access to Information law. A current replacement cost was not available. In 2008, the Canadian Forces examined options for replacing the Tutors in either 2015 or 2020. But officials decided on the 2020 date because of concerns about the cost of purchasing new planes. “Although extending to the CT114 to 2020 will be technically challenging, overall it can be achieved with minimal risk and at significantly lower cost when compared against a new aircraft acquisition,” a briefing note for then Conservative Defence Minister Peter MacKay pointed out in November 2008. That conclusion, however, was in contrast to an earlier examination of the aircraft. “Due to obsolescence issues, in the 2010 time frame, the Tutor will no longer be a viable aircraft for the Snowbirds,” an April 2006 briefing note for then-air force commander Lt.-Gen. Steve Lucas pointed out. In the past, the air force also examined leasing aircraft for the Snowbirds. In addition it looked at, but rejected, a suggestion to substitute CF-18 fighter aircraft for the Tutors. Using CF-18s would increase the ability of the Snowbirds to perform around the world, but reduce their availability for smaller venues in Canada that have runways too short to accommodate the jets, the air force concluded. As well, the CF-18s would be 20 times more expensive to operate than the Tutors. Thousands of Canadians every year watch the team perform, and the Snowbirds are a fixture at Canada Day celebrations and air shows across the country. “The Snowbirds also contribute more than any other Canadian performer to the success and viability of the billion-dollar air-show industry in Canada and North America,” according to Department of National Defence documents. http://nationalpost.com/news/aircraft-used-by-snowbirds-aerobatic-team-on-the-go-since-1963-will-be-kept-flying-until-2030

  • Aéro Montréal lance 4 nouvelles initiatives en réponse  aux besoins du secteur aérospatial québécois

    17 juin 2022 | Local, Aérospatial, C4ISR, Sécurité

    Aéro Montréal lance 4 nouvelles initiatives en réponse aux besoins du secteur aérospatial québécois

    COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate le jeudi 16 juin Aéro Montréal lance 4 nouvelles initiatives en réponse aux besoins du secteur aérospatial québécois Près de 7,9 M$ pour b'tir la chaîne d'approvisionnement carboneutre du futur Montréal, le jeudi 16 juin 2022 – À l'occasion de la Journée des Chantiers, l'événement annuel qui rassemble ses membres chaque année, Aéro Montréal a annoncé le lancement de 4 nouvelles initiatives pour la relance de la grappe aérospatiale. D'un budget total de près de 7,9 M$, ces stratégies répondront à un objectif commun : celui de construire la chaîne d'approvisionnement carboneutre du futur. Ce projet est rendu possible gr'ce à la participation financière de Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC) et du gouvernement du Québec. Une réponse concrète aux défis identifiés par le secteur aérospatial québécois En collaboration avec ses précieux partenaires, Aéro Montréal, présente donc aujourd'hui des solutions concrètes à ses membres en fonction de 4 thématiques critiques : l'environnement, la main-d'œuvre, la cybersécurité et l'internationalisation. Les initiatives qui en découlent permettront notamment aux entreprises d'améliorer leur performance environnementale et d'offrir des produits plus écoresponsables, de renforcer leur cybersécurité, de mettre en place des pratiques de ressources humaines qui contribueront à l'inclusion et à la diversité de leur main-d'œuvre, et enfin, de commercialiser leurs produits et services sur les marchés les plus prometteurs à l'international. « Nos entreprises veulent construire un écosystème plus durable, en misant sur l'environnement, la diversité et l'inclusion. Elles veulent aussi s'adapter dans une ère de numérisation où la croissance exponentielle du partage de données est aussi synonyme de risque de cyberattaques. En offrant un accompagnement dédié sur chacune de ces thématiques stratégiques, Aéro Montréal s'assure de proposer des solutions adaptées à l'évolution et à la croissance de ses membres », indique Suzanne M. Benoît, présidente-directrice générale d'Aéro Montréal. L'honorable Pascale St-Onge, ministre des Sports et ministre responsable de DEC, a profité de sa présence à cette Journée des Chantiers pour annoncer l'attribution d'une contribution non remboursable de 6 367 290 $. Cet appui financier vise d'une part, à assurer la relance écoresponsable de l'industrie aérospatiale québécoise et la mise en œuvre des 4 initiatives d'Aéro Montréal et, d'autre part, à poursuivre le projet StartAéro 360, qui permet aux jeunes pousses innovantes de bonifier leur proposition de valeur et de mieux se positionner dans le secteur de l'aérospatiale. Les fonds ont été consentis en vertu de l'Initiative de relance régionale de l'aérospatiale (IRRA), qui a précisément été mise en place pour répondre aux défis identifiés par les entreprises du secteur de l'aérospatiale durant la crise. « Notre gouvernement a vite reconnu l'urgence de soutenir la relance de l'aérospatiale, un secteur clé de l'économie du Québec durement frappé par la pandémie. Aéro Montréal a su définir et circonscrire avec pertinence les objectifs de ses membres pour les mener vers une relance du secteur qui soit verte et inclusive, fondée sur la résilience et la compétitivité internationale. Notre soutien témoigne de toute l'importance que nous accordons à l'écoresponsabilité des entreprises de chez nous. » L'honorable Pascale St-Onge, députée de Brome–Missisquoi, ministre des Sports et ministre responsable de DEC Les initiatives qui soutiendront la création de la chaîne d'approvisionnement carboneutre du futur Encourager les pratiques écoresponsables au sein des entreprises L'initiative écoresponsabilité aura pour objectif de faciliter le développement de nouveaux produits, de nouveaux processus et de nouveaux marchés écoresponsables. Elle veillera à encourager le développement de capacités internes et le processus de certification qui en découle. Protéger les entreprises du secteur en les outillant en matière de cybersécurité L'initiative cybersécurité, gérée par Aéro Montréal avec la participation de In-Sec-M, assurera l'accompagnement et la formation des entreprises et permettra aux PME du secteur d'aller chercher et de maintenir les accréditations désormais exigées par des gouvernements et des donneurs d'ordre en cybersécurité. Cette initiative est également soutenue par le ministère de l'Économie et de l'Innovation. « La cybersécurité dans des domaines comme l'aérospatiale sera de plus en plus importante pour les entreprises qui gèrent des données sensibles. Gr'ce à notre secteur aérospatial dynamique, nous avons les atouts pour développer une expertise qui sera fondamentale dans les prochaines années. » Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie et de l'Innovation et ministre responsable du Développement économique régional Inviter la diversité dans les environnements de travail Avec l'initiative Propulsion Relève inclusive, à laquelle contribuent le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, le Secrétariat à la condition féminine, la Communauté métropolitaine de Montréal et Desjardins, Aéro Montréal engagera aussi des actions concrètes de promotion pour encourager le développement d'une main-d'œuvre diversifiée. « La pénurie de main-d'œuvre qui frappe notre secteur et qui ne va cesser de s'accentuer représente un risque fort pour la compétitivité de notre tissu industriel. Nous devons aborder ce défi en renforçant nos organisations, et cela passe notamment par l'ouverture de nos entreprises et la valorisation des multiples occasions professionnelles de l'industrie auprès des minorités », ajoute madame Benoît. « L'industrie de l'aérospatiale occupe une place très importante dans l'économie québécoise. Le contexte actuel de pénurie de main-d'œuvre, combiné aux nombreux départs à la retraite dans le secteur, fait qu'un grand nombre d'emplois seront à pourvoir dans les prochaines années. Pour relever ce défi, il est essentiel de viser le recrutement et le développement d'une main-d'œuvre diversifiée et qualifiée. Notre gouvernement est donc fier de participer à cette initiative, qui permettra de soutenir la relève et de favoriser son intégration dans ce secteur d'activité. » Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, ministre de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration et ministre responsable de la région de la Mauricie « Le Grand Montréal connaît un bel élan de son activité économique, mais des défis doivent encore être relevés pour répondre aux besoins de main-d'œuvre des entreprises du secteur de l'aérospatial. Il est essentiel de mettre en place des outils diversifiés comme le fait Aéro Montréal avec l'initiative Propulsion Relève inclusive, qui contribuera à rejoindre des jeunes issus de la diversité. Cette initiative répond à un enjeu ciblé par le Plan métropolitain de développement économique 2022-2031 de la CMM », a souligné Valérie Plante, mairesse de Montréal et présidente de la Communauté métropolitaine de Montréal. Stimuler le rayonnement et le positionnement à l'international de l'expertise québécoise L'initiative Rayonnement et croissance internationale, quant à elle, veillera à la présence de délégations québécoises lors de manifestations à portée internationale, tout en offrant de l'accompagnement aux entreprises dans la préparation et l'organisation de B2B. - 30 - À propos d'Aéro Montréal Créé en 2006, Aéro Montréal est un forum stratégique de concertation qui réunit l'ensemble des premiers dirigeants du secteur aérospatial québécois issus de l'industrie, des institutions d'enseignement et des centres de recherche, incluant les associations et les syndicats. Les activités d'Aéro Montréal sont rendues possibles gr'ce à la participation des gouvernements du Canada et du Québec, de la Communauté métropolitaine de Montréal, ainsi que des entreprises membres de la grappe. Pour de plus amples informations : Léa Guicheteau Aéro Montréal 514-550-7494

Toutes les nouvelles