18 octobre 2022 | International, Naval

Nexter, Thales RapidFire turret to help French Navy fight drone swarms

Designed to shoot down drone swarms and other fast-moving targets, the weapons will first be mounted on French replenishment ships.

https://www.c4isrnet.com/unmanned/2022/10/18/nexter-thales-rapidfire-turret-to-help-french-navy-fight-drone-swarms/

Sur le même sujet

  • US Army eyes overhaul of theater-level signals intelligence tools

    10 décembre 2023 | International,

    US Army eyes overhaul of theater-level signals intelligence tools

    The Pentagon is putting a premium on digital weaponry and sensors, including jammers, hacking tools and devices that can quickly cue onto communications.

  • Avion de combat du futur: Dassault et Airbus appellent Paris et Berlin à avancer «sans plus attendre»

    8 octobre 2019 | International, Aérospatial

    Avion de combat du futur: Dassault et Airbus appellent Paris et Berlin à avancer «sans plus attendre»

    Dassault Aviation et Airbus ont appelé lundi Paris et Berlin à lancer «sans plus attendre» les études menant à la conception d'un démonstrateur pour le Système de combat aérien futur (SCAF), remplaçant des Rafale et Eurofighter. «Il importe à présent de faire avancer concrètement le SCAF», affirment les deux groupes dans un communiqué commun. Il s'agit notamment de notifier aux industriels les contrats pour les études menant à la construction d'un démonstrateur en 2026. «Le prochain conseil des ministres franco-allemand doit servir de catalyseur à cette volonté commune d'aller de l'avant par le lancement rapide de cette phase de démonstrateurs et par l'engagement des nations partenaires sur un plan de financement fiable pour confirmer le caractère pérenne et cohérent de ce programme de développement européen», ajoutent-ils. «Nous appelons les responsables politiques à tout mettre en oeuvre pour lancer le plus rapidement possible ces démonstrateurs, étape clef pour mettre cet ambitieux projet en marche», affirment le PDG de Dassault Aviation Eric Trappier et le président exécutif d'Airbus Defence and Space, Dirk Hoke, cités dans le communiqué. La ministre française de la Défense Florence Parly se rendra mercredi à Berlin pour préparer le futur conseil des ministres franco-allemand. Paris, Berlin et Madrid ont signé le 17 juin lors du salon du Bourget un accord-cadre structurant les trois pays autour du SCAF. Au coeur de ce système se trouve le futur chasseur (NGF, Next Generation Fighter) destiné à remplacer les actuels Rafale et Eurofighter à l'horizon 2040. «Les technologies futures doivent être développées dès maintenant pour être ensuite testées et qualifiées en vol» par le biais de ce démonstrateur, arguent Dassault et Airbus, qui rappellent avoir pour leur part «su rapidement trouver des accords et se mettre en ordre de marche». «On espère notifier les contrats d'ici la fin de l'année» a-t-on indiqué à l'AFP au ministère des Armées, où l'on se dit «raisonnablement confiants» sur le fait d'avoir «un démonstrateur du NGF qui vole en 2026». Mi-septembre, le patron de Dassault avait imputé ce retard de notification de contrats à des règles «d'exportabilité» du futur SCAF à définir entre Paris et Berlin. Selon une source gouvernementale française, un accord sur la question des exportations est en passe d'être conclu. http://www.lefigaro.fr/flash-eco/avion-de-combat-du-futur-dassault-et-airbus-appellent-paris-et-berlin-a-avancer-sans-plus-attendre-20191007

  • French joint chief calls for coordinated European force

    12 septembre 2018 | International, Aérospatial, Naval, Terrestre, C4ISR

    French joint chief calls for coordinated European force

    By: Pierre Tran SATORY ARMY BASE, France — Nations in Europe need to forge a more coordinated forceacross the continent, with each ready to step up to play a leadership role during conflict, said the French joint chief of staff. “The future of the defense of nations on the continent cannot be considered outside the European framework,” Army Gen. François Lecointre told the Summer Defense University, a two-day gathering of senior officers, parliamentarians and industry chiefs. “In the context of doubt over multilateralism, greater fragility of alliances and America's refocus of attention to the Indo-Pacific region, the European continent must confront — increasingly on its own — all kinds of threats: might, terrorism, hybrid, cyber and migration,” he said. That use of the term “might” referred to unspecified nations perceived to pose a threat to Western allies. That calls for a common vision in strategy and capability, with a country ready to take the role of a “leader nation,” he said. The aim is to build a “European strategic autonomy,” he added. The French armed forces minister, Florence Parly, came to the army base, just outside Versailles, west of the capital, and watched a dynamic display staged by the Army. The service fielded a Jaguar combat and reconnaissance vehicle, a VBCI infantry fighting vehicle carrying a squad of troops, a robotic vehicle carrying a wounded soldier, and a Leclerc main battle tank carried by a tank transport. France invites foreign officers and political leaders to the high-level annual gathering, organized by CEIS, a think tank and consultancy. https://www.defensenews.com/global/europe/2018/09/11/french-joint-chief-calls-for-coordinated-european-force

Toutes les nouvelles