Filter Results:

All sectors

All categories

    7872 news articles

    You can refine the results using the filters above.

  • Thales lance une plateforme collaborative « secret-défense »

    January 14, 2022 | International, Aerospace

    Thales lance une plateforme collaborative « secret-défense »

    C’est une première en France et en Europe. Thales lance, ce vendredi, la commercialisation d’une plateforme collaborative privée, qui permet aux industriels de l’armement, à leurs sous-traitants, leurs clients ainsi qu’au ministère des Armées et à la Direction générale de l’armement (DGA) d’échanger des données sensibles, classées au 1er niveau du secret-défense. « Nous avons lancé ce projet en partant du retour d’expérience du premier confinement. Il a montré la difficulté d’échanger à distance, de façon sécurisée, des données à diffusion restreinte alors que, pendant cette période, les risques de cyberattaques et de fuites s’étaient multipliés », explique Marc Darmon, directeur général adjoint de Thales en charge des activités communications et sécurité. Présentée hier à Joël Barre, directeur de la DGA, la plateforme collaborative, baptisée « TrustNest Restricted » (espace de confiance pour l’échange de données confidentielles), a été certifiée par l’Autorité nationale en matière de sécurité et de défense des systèmes d’information (ANSSI). Ce cloud doit prochainement équiper le ministère des Armées. Le premier marché visé est celui de l’industrie de l’armement dont les acteurs ont déjà des systèmes informatiques à diffusion restreinte. Ces terminaux seront aussi proposés aux industriels européens qui sont engagés dans des programmes de défense en coopération, tels que le système de combat aérien du futur (SCAF) et le système principal de combat terrestre (MGCS). Autres marchés visés, celui des opérateurs d’intérêt vital (OIV), qui regroupe quelque 200 entreprises dans les transports, l’énergie et le nucléaire, ainsi que toute entreprise opérant dans un domaine sensible. Globalement, en France, 30% des informations échangées relèvent de la diffusion restreinte.  Le Figaro du 14 janvier   

  • Le ministère de l’Intérieur commande 10 hélicoptères H160 pour remplacer ses Ecureuils

    January 14, 2022 | International, Aerospace

    Le ministère de l’Intérieur commande 10 hélicoptères H160 pour remplacer ses Ecureuils

    La Direction générale de l'armement (DGA) vient de signer un contrat pour le compte du ministère de l'Intérieur à hauteur de 200 M€. Il s'agit d'une commande faite à Airbus de dix hélicoptères H160 qui vont remplacer progressivement les 26 « Écureuils », en service depuis près de quarante ans. La livraison de la commande est prévue pour 2024, le ministère souhaitant que les effectifs soient formés pour les Jeux olympiques. L'H160 peut embarquer jusqu'à douze personnes alors que l'Écureuil a une capacité moitié moins importante. En outre, les nouveaux hélicoptères seront dotés de nouvelles technologies à l'image du phare infrarouge Safran Euroflir 410, et de capacités de treuillage et de cordage rapides. Ils sont aussi plus économes en carburant, et la vitesse de pointe du modèle d'Airbus gagne 55 km/h pour une pointe à 280 km/h pour une autonomie allongée (880 km contre 660 km). Une nouvelle commande pour Airbus qui avait déjà reçu celle du ministère des Armées le 22 décembre : un contrat portant sur 169 hélicoptères H160M "Guépard" destinés aux forces armées, qui seront répartis entre l'armée de Terre (80), la Marine nationale (49) et l'armée de l'Air et de l'Espace (40) « pour des livraisons débutant en 2027 », précisait le ministère. En tout, la France a commandé à Airbus 180 hélicoptères H160.  Capital du 12 janvier et BFMTV du 10 janvier   

  • Economic Benefits of Defence Spending

    January 14, 2022 | Local, Aerospace, Naval, Land, C4ISR, Security

    Economic Benefits of Defence Spending

    Neither the December 2021 economic and fiscal update nor the 2021 budget contained much new spending for defence beyond some very targeted incremental funding to deal with more recent issues not covered in the 2017 defence policy. These issues include NORAD’s renewal, increased support to the NATO alliance and funding for operations and resources to address sexual misconduct and gender-based violence. This should not be surprising to those who follow defence issues. The 2021 budget emphasizes that the 2017 defence policy, Strong Secure Engaged, “set out a vision for a long-term, fully-funded plan to renew and re-equip the Canadian military, built around people.” Perhaps more important for DND’s longer term funding requirements are the projected deficits in the budget, beginning at $354 billion in FY20-21 and reducing to $30 billion in FY 2025-26. Historically, when governments in Canada face large deficits and start reducing costs, the largest discretionary spending category – defence – invariably takes a hit. Based on the government’s desire to focus on getting Canadians back to work by promoting innovation and small business, it is worth discussing whether continuing defence spending at the levels planned in Strong, Secure, Engaged will help achieve those goals.

  • New German government revisits Tornado replacement options

    January 11, 2022 | International, Aerospace

    New German government revisits Tornado replacement options

    Germany is once again weighing its options for replacing the country’s aging Tornado aircraft fleet, which could put the F-35 back on the table.

  • The US Army sees a future of robots and AI. But what if budget cuts and leadership changes get in the way?

    January 11, 2022 | International, Land, C4ISR

    The US Army sees a future of robots and AI. But what if budget cuts and leadership changes get in the way?

    Four years into Army Futures Command, experts say the effort is on track, but they warn that leadership changes, potential budget cuts and a few contracting and technological hiccups could put it at risk.

  • Northrop looks to adapt electronic attack system for smaller ships

    January 11, 2022 | International, Naval

    Northrop looks to adapt electronic attack system for smaller ships

    Northrop Grumman is looking to adapt its SEWIP Block 3 capability built for Arleigh Burke-class destroyers to smaller ship types.

  • Atos accompagne Dassault Aviation dans le développement du Falcon Albatros

    January 11, 2022 | International, Aerospace

    Atos accompagne Dassault Aviation dans le développement du Falcon Albatros

    Atos accompagne Dassault Aviation dans le développement et la production de la nouvelle version du système vidéo embarqué à bord du Falcon Albatros, futur avion de surveillance et d'intervention maritime de l'aéronautique navale française. Prévu pour une mise en service en 2025 dans le cadre du programme AVSIMAR conduit par la Direction générale de l'armement (DGA), la Marine nationale va acquérir l'Albatros, ce qui contribuera au renouvellement de ses capacités pour la protection et la défense maritime du territoire. Le programme AVSIMAR vise à répond aux enjeux de l'action de l'Etat en mer (lutte contre la pollution et les trafics, surveillance des frontières et des zones exclusives, etc) ; pour cela, l'Albatros est doté d'un système de mission de dernière génération et de systèmes de communication dédiés. Atos prend en charge la conception et la production du système vidéo embarqué qui intègre les enjeux de sécurité informatique. « Nous sommes fiers d'accompagner Dassault Aviation dans la préparation des Falcon Albatros qui soutiendront l'Etat dans ses missions de surveillance et d'intervention maritime » a déclaré Cyril Dujardin, SVP, Directeur des activités Digital Security chez Atos. « Ce projet stratégique nous permet de consolider notre relation de long terme avec Dassault Aviation autour des systèmes embarqués et de mettre en œuvre notre expertise en matière de systèmes de missions sécuritaires et de vidéo haute définition sur fibre optique ».  Zonebourse et Boursier.com du 10 janvier   

  • Le ministère des Armées se félicite de l’amélioration de la disponibilité de ses aéronefs

    January 11, 2022 | International, Aerospace

    Le ministère des Armées se félicite de l’amélioration de la disponibilité de ses aéronefs

    En décembre 2017, la réforme du Maintien en condition opérationnelle aéronautique (MCO Aéro) entérinait la création de la Direction de la Maintenance aéronautique (DMAé), sous l’autorité directe du Chef d’état-major des armées (CEMA). Sa tâche vise à simplifier la chaîne du MCO Aéro en regroupant tous les marchés de maintenance relatif à un type d’aéronef précis dans un contrat dit « verticalisé », lequel est ensuite notifié à un prestataire unique, avec une obligation de résultats à la clé. En mai dernier, la DMAé avait indiqué que 82 Rafale étaient disponibles en février 2021, contre 70 un an plus tôt. Des progrès avaient également été constatés pour les 67 hélicoptères d’attaque Tigre de l’Aviation légère de l’armée de Terre (ALAT), 31% d’entre eux ayant été considérés « disponibles » en 2020, contre 26% en 2017. Cependant, les points de référence ne sont pas les mêmes qu’en mai 2021. Ainsi, selon ces dernières, 55% des 98 Rafale en dotation au sein de l’armée de l’Air et de l’Espace (AAE) au premier juillet 2021 auront finalement été disponibles (contre 53% en 2018, sur une flotte de 102 appareils). Avec les prélèvements devant être effectués sur la flotte de Rafale de l’AAE afin d’honorer les commandes passées par la Grèce et la Croatie, l’amélioration de la disponibilité des appareils restants est un impératif.  Opex360 du 10 janvier   

  • Saudi Arabia may run out of interceptor missiles in ‘months’

    January 10, 2022 | International, C4ISR

    Saudi Arabia may run out of interceptor missiles in ‘months’

    Riyadh has ‘an urgent situation’ as it runs out of missiles for its air-defence system, Financial Times reports.

Shared by members

  • Share a news article with the community

    It’s very easy, simply copy/paste the link in the textbox below.

Subscribe to our newsletter

to not miss any news from the industry

You can customize your subscriptions in the confirmation email.