Back to news

June 17, 2022 | Local, Aerospace, C4ISR, Security

Aéro Montréal lance 4 nouvelles initiatives en réponse aux besoins du secteur aérospatial québécois

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

                                                                Pour diffusion immédiate le jeudi 16 juin

 

Aéro Montréal lance 4 nouvelles initiatives en réponse

aux besoins du secteur aérospatial québécois

 

Près de 7,9 M$ pour bâtir la chaîne d’approvisionnement carboneutre du futur

 

Montréal, le jeudi 16 juin 2022 – À l’occasion de la Journée des Chantiers, l’événement annuel qui rassemble ses membres chaque année, Aéro Montréal a annoncé le lancement de 4 nouvelles initiatives pour la relance de la grappe aérospatiale. D’un budget total de près de 7,9 M$, ces stratégies répondront à un objectif commun : celui de construire la chaîne d’approvisionnement carboneutre du futur. Ce projet est rendu possible grâce à la participation financière de Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC) et du gouvernement du Québec.

 

 

Une réponse concrète aux défis identifiés par le secteur aérospatial québécois

 

En collaboration avec ses précieux partenaires, Aéro Montréal, présente donc aujourd’hui des solutions concrètes à ses membres en fonction de 4 thématiques critiques : l’environnement, la main-d’œuvre, la cybersécurité et l’internationalisation. Les initiatives qui en découlent permettront notamment aux entreprises d’améliorer leur performance environnementale et d’offrir des produits plus écoresponsables, de renforcer leur cybersécurité, de mettre en place des pratiques de ressources humaines qui contribueront à l’inclusion et à la diversité de leur main-d’œuvre, et enfin, de commercialiser leurs produits et services sur les marchés les plus prometteurs à l’international.

 

« Nos entreprises veulent construire un écosystème plus durable, en misant sur l’environnement, la diversité et l’inclusion. Elles veulent aussi s’adapter dans une ère de numérisation où la croissance exponentielle du partage de données est aussi synonyme de risque de cyberattaques. En offrant un accompagnement dédié sur chacune de ces thématiques stratégiques, Aéro Montréal s’assure de proposer des solutions adaptées à l’évolution et à la croissance de ses membres », indique Suzanne M. Benoît, présidente-directrice générale d’Aéro Montréal.

 

L’honorable Pascale St-Onge, ministre des Sports et ministre responsable de DEC, a profité de sa présence à cette Journée des Chantiers pour annoncer l’attribution d’une contribution non remboursable de 6 367 290 $. Cet appui financier vise d’une part, à assurer la relance écoresponsable de l’industrie aérospatiale québécoise et la mise en œuvre des 4 initiatives d’Aéro Montréal et, d’autre part, à poursuivre le projet StartAéro 360, qui permet aux jeunes pousses innovantes de bonifier leur proposition de valeur et de mieux se positionner dans le secteur de l’aérospatiale. Les fonds ont été consentis en vertu de l’Initiative de relance régionale de l’aérospatiale (IRRA), qui a précisément été mise en place pour répondre aux défis identifiés par les entreprises du secteur de l’aérospatiale durant la crise.

 

« Notre gouvernement a vite reconnu l’urgence de soutenir la relance de l’aérospatiale, un secteur clé de l’économie du Québec durement frappé par la pandémie. Aéro Montréal a su définir et circonscrire avec pertinence les objectifs de ses membres pour les mener vers une relance du secteur qui soit verte et inclusive, fondée sur la résilience et la compétitivité internationale. Notre soutien témoigne de toute l’importance que nous accordons à l’écoresponsabilité des entreprises de chez nous. »

L’honorable Pascale St-Onge, députée de Brome–Missisquoi, ministre des Sports et ministre responsable de DEC

 

 

Les initiatives qui soutiendront la création de la chaîne d’approvisionnement carboneutre du futur

 

Encourager les pratiques écoresponsables au sein des entreprises

L’initiative écoresponsabilité aura pour objectif de faciliter le développement de nouveaux produits, de nouveaux processus et de nouveaux marchés écoresponsables. Elle veillera à encourager le développement de capacités internes et le processus de certification qui en découle.

 

Protéger les entreprises du secteur en les outillant en matière de cybersécurité

L’initiative cybersécurité, gérée par Aéro Montréal avec la participation de In-Sec-M, assurera l’accompagnement et la formation des entreprises et permettra aux PME du secteur d’aller chercher et de maintenir les accréditations désormais exigées par des gouvernements et des donneurs d’ordre en cybersécurité. Cette initiative est également soutenue par le ministère de l’Économie et de l’Innovation.

 

« La cybersécurité dans des domaines comme l’aérospatiale sera de plus en plus importante pour les entreprises qui gèrent des données sensibles. Grâce à notre secteur aérospatial dynamique, nous avons les atouts pour développer une expertise qui sera fondamentale dans les prochaines années. »

 

Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable du Développement économique régional

 

Inviter la diversité dans les environnements de travail

Avec l’initiative Propulsion Relève inclusive, à laquelle contribuent le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, le Secrétariat à la condition féminine, la Communauté métropolitaine de Montréal et Desjardins, Aéro Montréal engagera aussi des actions concrètes de promotion pour encourager le développement d’une main-d’œuvre diversifiée. « La pénurie de main-d’œuvre qui frappe notre secteur et qui ne va cesser de s’accentuer représente un risque fort pour la compétitivité de notre tissu industriel. Nous devons aborder ce défi en renforçant nos organisations, et cela passe notamment par l’ouverture de nos entreprises et la valorisation des multiples occasions professionnelles de l’industrie auprès des minorités », ajoute madame Benoît.

 

« L’industrie de l’aérospatiale occupe une place très importante dans l’économie québécoise. Le contexte actuel de pénurie de main-d’œuvre, combiné aux nombreux départs à la retraite dans le secteur, fait qu’un grand nombre d’emplois seront à pourvoir dans les prochaines années. Pour relever ce défi, il est essentiel de viser le recrutement et le développement d’une main-d’œuvre diversifiée et qualifiée. Notre gouvernement est donc fier de participer à cette initiative, qui permettra de soutenir la relève et de favoriser son intégration dans ce secteur d’activité. »

 

Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration et ministre responsable de la région de la Mauricie

 

« Le Grand Montréal connaît un bel élan de son activité économique, mais des défis doivent encore être relevés pour répondre aux besoins de main-d’œuvre des entreprises du secteur de l’aérospatial. Il est essentiel de mettre en place des outils diversifiés comme le fait Aéro Montréal avec l’initiative Propulsion Relève inclusive, qui contribuera à rejoindre des jeunes issus de la diversité. Cette initiative répond à un enjeu ciblé par le Plan métropolitain de développement économique 2022-2031 de la CMM », a souligné Valérie Plante, mairesse de Montréal et présidente de la Communauté métropolitaine de Montréal.

 

 

Stimuler le rayonnement et le positionnement à l’international de l’expertise québécoise

L’initiative Rayonnement et croissance internationale, quant à elle, veillera à la présence de délégations québécoises lors de manifestations à portée internationale, tout en offrant de l’accompagnement aux entreprises dans la préparation et l’organisation de B2B.

 

 

Une image contenant texte, clipart

Description générée automatiquement

 

- 30 -

À propos d’Aéro Montréal

 

Créé en 2006, Aéro Montréal est un forum stratégique de concertation qui réunit l’ensemble des premiers dirigeants du secteur aérospatial québécois issus de l’industrie, des institutions d’enseignement et des centres de recherche, incluant les associations et les syndicats.

 

Les activités d’Aéro Montréal sont rendues possibles grâce à la participation des gouvernements du Canada et du Québec, de la Communauté métropolitaine de Montréal, ainsi que des entreprises membres de la grappe.

 

Pour de plus amples informations :

Léa Guicheteau

Aéro Montréal

514-550-7494

 

On the same subject

  • Government launches open and transparent competition to replace Canada’s fighter aircraft

    December 12, 2017 | Local, Aerospace

    Government launches open and transparent competition to replace Canada’s fighter aircraft

    News Release From Public Services and Procurement Canada December 12, 2017 - Ottawa, Ontario - Government of Canada Acquiring the aircraft that Canada’s military needs to help ensure the safety and security of Canadians, while ensuring economic benefits for Canada, is a top priority for the Government of Canada. The government is delivering on its promise to hold an open and transparent competition to permanently replace Canada’s fighter fleet. As outlined in the Strong, Secure, Engaged defence policy, Canada will purchase 88 advanced fighter aircraft. This is the most significant investment in the Royal Canadian Air Force in more than 30 years, and is essential for protecting the safety and security of Canadians, and meeting international defence obligations. Through this competition, the Government of Canada will ensure it gets the right aircraft at the right price, and maximizes economic benefits for Canadians. The government will ensure that the Canadian aerospace and defence industries and manufacturers are consulted and engaged in this process. Proposals will be rigorously assessed on cost, technical requirements and industrial, technological and economic benefits. As it is important to do business with trusted partners, the evaluation of bids will also include an assessment of bidders’ impact on Canada’s economic interests. When bids are assessed, any bidder responsible for harm to Canada’s economic interests will be at a distinct disadvantage. This new assessment, as well as guidelines for its application as an ongoing procurement tool, will be developed through appropriate consultations. In addition, the Industrial and Technological Benefits Policy will apply to this procurement, requiring the winning supplier to make investments in Canada equal to the value of the contract. Until permanent replacement aircraft are in place and fully operational, Canada must ensure that the Canadian Armed Forces has the equipment it needs to continue to deliver its missions, and meet its international obligations. As such, the Government of Canada will pursue the purchase of 18 supplemental jets from the Australian Government.   Quotes “As we promised, our government is launching an open and transparent competition to replace our fighter fleet with 88 advanced jets. We are also supplementing our CF-18 fleet by pursuing the purchase of jets from Australia while we complete this important and complex procurement. Today’s announcement is about ensuring that our women and men in uniform continue to have the equipment they need to protect Canadians. At the same time, we will use this procurement to strengthen our aerospace and defence industries, create good middle-class jobs and support our economic interests.” The Honourable Carla Qualtrough Minister of Public Services and Procurement “Our women and men in uniform are entrusted with the enormous responsibility of ensuring the safety of Canadians every day. Today’s announcement is a key step toward making sure that they have the equipment they need to fulfill this responsibility and meet our commitments to our partners and allies around the world.” The Honourable Harjit S. Sajjan Minister of National Defence “This project represents a significant opportunity to support the long-term competitiveness of Canada’s aerospace and defence industries, which together contribute more than 240,000 jobs to the Canadian economy. We are committed to leveraging the procurement of the future fleet to support innovation, promote the growth of Canadian suppliers, including small and medium-sized businesses, and create middle-class jobs for Canadians.” The Honourable Navdeep Bains Minister of Innovation, Science and Economic Development  Quick Facts Today’s announcement marks the official launch of the open, competitive process to replace Canada’s fighter jet fleet. The government will begin by establishing a list of suppliers, comprised of foreign governments and fighter aircraft manufacturers that have demonstrated their ability to meet Canada’s needs, as defined in the Suppliers List invitation. All companies are welcome to participate in the process. Extensive planning and stakeholder engagement will take place throughout 2018 and 2019. A contract award is anticipated in 2022 and the first replacement aircraft delivered in 2025. The government will engage with foreign governments, fighter aircraft manufacturers and the Canadian aerospace and defence industries to ensure they are well-positioned to participate. The purchase of 88 aircraft represents an increase in fleet size of more than a third of what was planned prior to the Strong, Secure, Engaged defence policy (65 aircraft). Together, Canada’s aerospace and defence industries contribute over 240,000 quality jobs. Aerospace is one of the most innovative and export-driven industries in Canada and adds $28 billion annually in gross domestic product to Canada’s economy. The Canadian defence sector includes over 650 firms employing highly skilled workers in high-quality jobs. Associated Links Replacing and supplementing Canada's CF-18 fleet CF-18 replacement State of Canada’s Aerospace Industry: 2017 Report https://www.canada.ca/en/public-services-procurement/news/2017/12/government_launchesopenandtransparentcompetitiontoreplacecanadas.html

  • La France espère pénétrer le marché canadien de l’aéronautique et de la défense

    March 4, 2020 | Local, Aerospace, Naval, Land, C4ISR, Security

    La France espère pénétrer le marché canadien de l’aéronautique et de la défense

    « En ce moment tout le monde regarde […] le passage du CSeries à l’A220 chez Airbus », a déclaré, le 2 mars, le président du GIFAS, Éric Trappier, lors d’un point de presse en marge d’un événement réunissant 250 représentants du secteur des deux pays, France et Canada, qui se tenait à Montréal, dans le cadre de la mission industrielle du GIFAS au Canada. « C’est un métier difficile [où il faut savoir concilier les facteurs] techniques, commerciaux et financiers, a-t-il poursuivi. Ce n’est pas tout d’avoir des succès techniques. Il faut aussi pouvoir les financer. Et pour les financer, il faut pouvoir les vendre. » La mission du GIFAS espère notamment convaincre le gouvernement fédéral de ne pas toujours seulement regarder du côté des États-Unis lorsque vient le temps de faire ses dépenses militaires.  

  • Government uses procurement to help small businesses grow and create jobs

    December 18, 2017 | Local, Aerospace, Naval, Land, C4ISR, Security

    Government uses procurement to help small businesses grow and create jobs

    Innovative Solutions Canada is a $100-million program to fuel innovation and create middle-class jobs December 14, 2017 – Ottawa As the single-largest purchaser of Canadian goods and services, the Government of Canada will use procurement to help Canadian small businesses innovate and create employment opportunities for Canadians. The Honourable Navdeep Bains, Minister of Innovation, Science and Economic Development, together with the Honourable Bardish Chagger, Leader of the Government in the House of Commons and Minister of Small Business and Tourism, today announced the $100-million Innovative Solutions Canada program that invites Canadian small businesses to develop novel solutions to challenges proposed by federal departments and agencies. Whether the challenge is developing a way to make armour more resistant to chemicals or improving wireless connectivity in connected vehicles, the federal department or agency will ask small businesses to innovate and propose a solution. The government will work with the winning business and act as its first customer, helping the companies take their idea to market and advance the next generation of solutions that can become viable commercial products. Twenty federal departments and agencies will participate in the new program and identify problems spanning the military, economic and environmental sectors. Innovative Solutions Canada is a key component of the Government of Canada’s Innovation and Skills Plan, a multi-year strategy to create well-paying jobs for the middle class.   Quotes “Our government’s new Innovative Solutions Canada program is a big winner on several fronts. We’re being proactive and transforming our challenges into opportunities—opportunities for innovation, economic growth and small business success that will result in a vibrant innovation economy and more middle-class jobs for Canadians.” – The Honourable Navdeep Bains, Minister of Innovation, Science and Economic Development “We believe innovative Canadian small businesses are well positioned to help the government solve some of its more persistent challenges. Through Innovative Solutions Canada, we are asking entrepreneurs to develop new products and services that will help to solve these challenges, while also enabling these entrepreneurs as they work to expand to new markets and sell to new customers around the world. The benefits from this program are clear: the Government of Canada will be able to acquire new products and services that will improve our work, while hard-working small business owners will be able to grow their businesses and create more well-paying middle-class jobs.” – The Honourable Bardish Chagger, Minister of Small Business and Tourism “Our community of early-stage investors, incubators and accelerators provides much-needed coaching, connections and capital to Canada’s early-stage companies seeking to grow and scale up. Many times, their ‘first customer’ serves as critical validation that allows these companies to penetrate their markets locally and globally. The Innovative Solutions Canada program announced today will help Canadian companies gain early customer traction while also allowing Canadians to benefit from the adoption of homegrown innovative solutions.” ‑ Sandi Gilbert, Chair of the Board, National Angel Capital Organization (NACO Canada) Quick Facts Program funding will come from the 20 departments and agencies participating in Innovative Solutions Canada. Each department will set aside 1 percent of its research and development expenditures for this initiative. Innovative Solutions Canada is modelled on the U.S. Small Business Innovation Research program and is an essential component of the Government of Canada’s efforts to help small businesses. Innovative Solutions Canada will encourage submissions from businesses owned and led by women, Indigenous peoples, youth and other traditionally under-represented groups. https://www.canada.ca/en/innovation-science-economic-development/news/2017/12/government_uses_procurementtohelpsmallbusinessesgrowandcreatejob.html

All news