Filtrer les résultats :

Tous les secteurs

Toutes les catégories

    1337 nouvelles

    Vous pouvez affiner les résultats en utilisant les filtres ci-dessus.

  • Davie, troisième partenaire de la Stratégie nationale de construction navale «d’ici Noël»

    10 novembre 2022 | Local, Naval

    Davie, troisième partenaire de la Stratégie nationale de construction navale «d’ici Noël»

    Sans en dévoiler la date exacte, le ministre fédéral de la Santé et responsable de la région de Québec, Jean-Yves Duclos, a annoncé mercredi que Chantier Davie Canada sera le troisième partenaire de la Stratégie nationale de construction navale (SNCN) «d’ici Noël».

  • Projets compétitifs lance de nouveaux défis à travers son prochain appel de propositions !

    9 novembre 2022 | Local, Aérospatial, Naval, Terrestre, C4ISR, Sécurité, Autre défense

    Projets compétitifs lance de nouveaux défis à travers son prochain appel de propositions !

    Le programme Innovation pour la défense, l’excellence et la sécurité (IDEeS) a lancé quatre nouveaux défis dans le cadre de son élément Projets compétitifs. Ces nouveaux défis couvrent un large éventail de domaines répondant aux besoins du ministère de la Défense nationale et des Forces armées canadiennes (MDN/FAC), dont le domaine arctique, les radiocommunications cognitives, l'autonomie humaine, et le réapprovisionnement médical courant en équipements et dispositifs dans des environnements austères.  Ne manquez pas l'occasion de soumettre vos propositions pour :  De la terre à la mer avec de faibles émissions de GES : transit éco-sûr du personnel et des marchandises du navire au rivage dans l’Arctique Fort et clair : communications radio navales assurées dans des environnements électromagnétiques complexes Le meilleur des deux mondes : l'autonomie humaine en équipe pour une prise de décision efficace Sous pression : réapprovisionnement médical juste à temps dans des environnements austères

  • Canada buys 39 General Dynamics vehicles, eyes anti-tank weapons

    9 novembre 2022 | Local, Terrestre

    Canada buys 39 General Dynamics vehicles, eyes anti-tank weapons

    The procurement efforts follow a promise by Canada’s Liberal Party government that military equipment sent to Ukraine this year would be restocked.

  • Attribution d’un contrat de prolongation de la durée de vie du navire de la Garde côtière canadienne Terry Fox

    2 novembre 2022 | Local, Naval

    Attribution d’un contrat de prolongation de la durée de vie du navire de la Garde côtière canadienne Terry Fox

    Ottawa (Ontario) - Veiller à ce que le personnel de la Garde côtière canadienne dispose de l'équipement dont il a besoin pour maintenir les voies navigables du Canada ouvertes et sécuritaires est une priorité essentielle du gouvernement du Canada. Aujourd'hui, la Garde côtière canadienne (GCC) annonce l'attribution d'un contrat de prolongation de la durée de vie du navire de la Garde côtière canadienne (NGCC) Terry Fox à hauteur de 135,56 millions de dollars. Le navire sera placé en cale sèche et entamera une période d'entretien prolongée destinée à augmenter sa durée de vie opérationnelle. À la suite d'un processus concurrentiel ouvert, Services publics et Approvisionnement Canada, au nom de la GCC, a attribué le contrat à Heddle Shipyards, de St. Catharines, en Ontario, pour effectuer les travaux de prolongation de la durée de vie du NGCC Terry Fox. Le contrat de prolongation de la durée de vie du navire comprend deux phases : une phase d'ingénierie et d'approvisionnement de 14 mois qui préparera le chantier naval pour la deuxième phase, et une période de travail de 18 mois, où le navire sera placé en cale sèche pour le projet de prolongation de sa durée de vie. Grand brise-glace polyvalent, le navire est capable de mener des opérations soutenues dans l'archipel arctique pendant les mois d'été, et des opérations d'escorte de déglaçage dans le golfe du Saint-Laurent et sur la côte est de Terre-Neuve en hiver. Le navire participe également à divers programmes de la GCC, notamment à des missions scientifiques dans l'Arctique. Pendant que le navire fait l'objet de travaux de prolongation de sa durée de vie de la fin de 2023 au printemps 2025, la Garde côtière canadienne réaffectera ses autres ressources maritimes, afin de s'assurer que les voies navigables du Canada continuent d'être sécuritaires pour tous les gens de la mer. Ce contrat s'inscrit dans le cadre du volet des projets de réparation, de radoub et d'entretien de la Stratégie nationale de construction navale, qui contribue à faire en sorte que le Canada dispose d'une flotte de navires sécuritaire et efficace pour servir et protéger les Canadiens dans les années à venir, tout en offrant des possibilités continues aux chantiers navals et aux fournisseurs dans l'ensemble du Canada. https://www.canada.ca/fr/garde-cotiere-canadienne/nouvelles/2022/11/attribution-dun-contrat-de-prolongation-de-la-duree-de-vie-du-navire-de-la-garde-cotiere-canadienne-terry-fox.html

  • Military attrition has hit its highest level in 15 years, warns briefing prepared for generals

    31 octobre 2022 | Local, Autre défense

    Military attrition has hit its highest level in 15 years, warns briefing prepared for generals

    The briefing acknowledged the military is facing a “workforce crisis”.

  • Fighter Task Force enhanced: Canada's role in NATO’s enhanced air policing mission - Skies Mag

    31 octobre 2022 | Local, Aérospatial

    Fighter Task Force enhanced: Canada's role in NATO’s enhanced air policing mission - Skies Mag

    With Russia’s war against Ukraine raging nearby, NATO air policing over Romania requires additional “capabilities.”

  • Le Navire canadien de Sa Majesté Margaret Brooke est mis en service

    28 octobre 2022 | Local, Naval

    Le Navire canadien de Sa Majesté Margaret Brooke est mis en service

    Aujourd'hui, la Marine royale canadienne (MRC) a officiellement accueilli le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Margaret Brooke dans le service naval lors d'une cérémonie de mise en service. Cette cérémonie marque une réalisation importante tant pour la MRC que pour l'industrie canadienne de la construction navale. La mise en place d'un deuxième navire de patrouille extracôtier et de l'Arctique (NPEA) remis dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale, qui maintient des milliers d'emplois chaque année au Canada, améliorera la capacité de la MRC de renforcer la souveraineté et de relever les futurs défis de défense dans les eaux extracôtières et arctiques du Canada. Une cérémonie de mise en service de navire est une tradition navale de longue date et une activité spéciale pour l'équipage du navire – de fiers marins qui reviennent tout juste du premier déploiement du navire où ils ont aidé des collectivités du Canada atlantique touchées par l'ouragan Fiona. La mise en service du NCSM Margaret Brooke comprenait la remise symbolique de la flamme de mise en service, et la remise symbolique des « clés de navire » au commandant, la capitaine de frégate Nicole Robichaud. https://www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/nouvelles/2022/10/le-navire-canadien-de-sa-majestemargaret-brooke-est-mis-en-service.html

  • Le Centre canadien pour la cybersécurité publie l’Évaluation des cybermenaces nationales 2023-2024

    28 octobre 2022 | Local, C4ISR

    Le Centre canadien pour la cybersécurité publie l’Évaluation des cybermenaces nationales 2023-2024

    Le Centre canadien pour la cybersécurité (Centre pour la cybersécurité) a publié son Évaluation des cybermenaces nationales 2023-2024, un rapport qui se veut une mise en garde en ce qui concerne le nombre croissant de cybermenaces parrainées par des États et motivées par le gain financier qui sont susceptibles de toucher les Canadiens, et les efforts déployés par les auteurs de menace étrangers pour influencer les Canadiens au moyen de la mésinformation, de la désinformation et de la malinformation dans le cyberespace. Ce rapport fait la lumière sur les cybermenaces les plus courantes qui ciblent les Canadiens et les organisations canadiennes, indique la probabilité que surviennent de telles cybermenaces et explique comment elles évolueront au cours des années à venir. Cette évaluation non classifiée révèle que les rançongiciels sont presque assurément la forme la plus perturbatrice de cybercriminalité à laquelle sont confrontés les Canadiens et qu'ils représentent une menace omniprésente pour les organisations canadiennes. On y indique également que les infrastructures essentielles risquent de plus en plus d'être visées par des activités de cybermenace. Cela dit, s'il n'y a aucune hostilité internationale directe contre le Canada, il est improbable que des auteurs de menace parrainés par des États perturbent volontairement les infrastructures essentielles du Canada. Le Centre pour la cybersécurité estime que les activités de cybermenace parrainées par des États ont des répercussions sur les Canadiens. En effet, les auteurs de menace étatiques peuvent cibler des activistes et des membres de certaines diasporas au Canada, des organisations canadiennes et leur propriété intellectuelle aux fins d'espionnage, et des particuliers pour obtenir un gain financier. Selon ses observations, les auteurs de cybermenace tentent d'influencer les Canadiens en ayant recours à la mésinformation, à la désinformation et à la malinformation (MDM) et on juge que l'exposition de la population canadienne à la MDM augmentera presque certainement dans les deux prochaines années. Par ailleurs, l'évaluation indique que les technologies perturbatrices, comme la cryptomonnaie, l'apprentissage machine et l'informatique quantique, offrent de nouvelles possibilités aux auteurs de cybermenace et constituent, par le fait même, de nouvelles menaces pour les Canadiens. La cybersécurité fait partie des priorités du gouvernement du Canada en raison de l'évolution constante des menaces. Les investissements en ce sens comprennent, entre autres, l'adoption de la Loi sur le CST qui a permis au Centre de la sécurité des télécommunications d'intercepter et de contrer plus efficacement les menaces étrangères. Le budget 2022 a accordé à l'organisme 875,2 M$ pour soutenir sa capacité à contrer et à prévenir les cyberattaques et à se défendre contre elles. Ces investissements protégeront les infrastructures essentielles, les systèmes gouvernementaux et la sécurité nationale du Canada. Pour une première fois cette année, le Centre pour la cybersécurité a également regroupé ses meilleurs avis et conseils pour les Canadiens, les organisations canadiennes et les infrastructures essentielles en tenant compte des menaces à la cybersécurité mentionnées dans l'évaluation. Contexte Il s'agit de la troisième édition de l'Évaluation des cybermenaces nationales du Centre pour la cybersécurité. La première a été publiée en décembre 2018. En plus de l'Évaluation des cybermenaces nationales 2023-2024, le Centre pour la cybersécurité lance également une mise à jour de son document Introduction à l'environnement de cybermenace. Ce document de référence offre de l'information de base sur l'environnement de cybermenace, ainsi que sur les auteurs de cybermenace, leurs motivations, leurs techniques et les outils qu'ils utilisent dans le contexte canadien. À propos du Centre pour la cybersécurité Relevant du Centre de la sécurité des télécommunications, le Centre pour la cybersécurité est l'autorité technique au Canada et la seule source unifiée de conseils, d'orientation, de services et de soutien pour toutes les questions opérationnelles liées à la cybersécurité. Le Centre pour la cybersécurité travaille avec les entreprises et les organisations qui ont été victimes d'un cyberincident pour atténuer les répercussions des incidents de cybersécurité. https://www.canada.ca/fr/securite-telecommunications/nouvelles/2022/10/le-centre-canadien-pour-la-cybersecurite-publie-levaluation-des-cybermenaces-nationales2023-20242.html

  • Conférence de presse et séance d’information technique du Centre canadien pour la cybersécurité du Centre de la sécurité des télécommunications sur l’Évaluation des cybermenaces nationales 2023-2024

    27 octobre 2022 | Local, C4ISR

    Conférence de presse et séance d’information technique du Centre canadien pour la cybersécurité du Centre de la sécurité des télécommunications sur l’Évaluation des cybermenaces nationales 2023-2024

    Les représentants des médias sont priés de noter que des cadres supérieurs du Centre canadien pour la cybersécurité du Centre de la sécurité des télécommunications (CST) tiendront une conférence de presse portant sur le troisième rapport canadien d'Évaluation des cybermenaces nationales 2023-2024. La conférence de presse est ouverte aux journalistes accrédités et sera facilitée par téléconférence. Les journalistes peuvent demander une copie frappée d'embargo de l'Évaluation des cybermenaces nationales 2023-2024 auprès du Bureau des relations avec les médias du CST. L'embargo sera levé le 28 octobre 2022 à 11 h. Conférence de presse Date : 28 octobre 2022 Heure : 11 h Lieu : Téléconférence Les journalistes qui souhaitent assister par téléconférence à la conférence de presse doivent communiquer avec le Bureau des relations avec les médias du CST pour obtenir les détails de l'appel. https://www.canada.ca/fr/securite-telecommunications/nouvelles/2022/10/conference-de-presse-et-seance-dinformation-technique-du-centre-canadien-pour-la-cybersecurite-du-centre-de-la-securite-des-telecommunications-sur-.html

Partagé par les membres

  • Partager une nouvelle avec la communauté

    C'est très simple, il suffit de copier/coller le lien dans le champ ci-dessous.

Abonnez-vous à l'infolettre

pour ne manquer aucune nouvelle de l'industrie

Vous pourrez personnaliser vos abonnements dans le courriel de confirmation.