21 septembre 2020 | Local, Aérospatial

RCAF's first C-295 search and rescue aircraft arrives in Canada

David Pugliese

The first of the new fixed wing search and rescue aircraft that will be used by the RCAF for operations has arrived in Canada. The aircraft landed in Newfoundland and is now making its way to Canadian Forces Base Comox, BC.

“With the arrival of this aircraft in Canada, several key activities at CFB Comox will begin to support the transition of the Canadian fixed-wing search and rescue responsibility to the CC-295,” the RCAF noted in a statement to this newspaper. “This includes the start of aircrew training, operational testing, and the opening of the new training facility in Comox, B.C.”

Each aircraft must complete initial operational capability preparations and testing to be ready for service. That also includes training so crews can operate and maintain the new planes. The aircraft won’t be used for search and rescue operations until sometime in 2022, according to the RCAF.

Briggs Aero sent out a photo on Twitter of the new aircraft arriving in Newfoundland on Wednesday.

Airbus expects all of the 16 aircraft ordered by Canada to be delivered by the fall of 2022.

A C-295 aircraft, destined for the RCAF as a trainer for maintenance crews, arrived at CFB Comox in February.

Although almost identical to a C-295, that aircraft does not have nor need the full mission equipment capability to conduct search and rescue missions, Esprit de Corps military magazine has reported. It is not one of the 16 C-295 aircraft being procured under the fixed wing search and rescue project. Instead, it is considered an additional asset that is part of the training solution. “It will be used to train maintenance technicians on rigging, removal and reinstallation procedures,” explained National Defence spokesman Dan Le Bouthillier. “Therefore, not all components need to be operationally functional and can instead be less expensive replicas.”

It will be registered as a training asset, not an aircraft.

https://ottawacitizen.com/news/national/defence-watch/rcafs-first-c-295-search-and-rescue-aircraft-arrives-in-canada

Sur le même sujet

  • LOCKHEED MARTIN CANADA AWARDED EXTENSION TO ITS CONTRACT FOR IN-SERVICE SUPPORT FOR ROYAL CANADIAN NAVY'S HALIFAX CLASS FRIGATES

    12 juin 2018 | Local, Naval

    LOCKHEED MARTIN CANADA AWARDED EXTENSION TO ITS CONTRACT FOR IN-SERVICE SUPPORT FOR ROYAL CANADIAN NAVY'S HALIFAX CLASS FRIGATES

    OTTAWA, Ontario, June 12, 2018 /PRNewswire/ -- Lockheed Martin Canada (NYSE: LMT) has been awarded a three-year extension to its In-Service Support contract for the Royal Canadian Navy's 12 Halifax Class Frigates. "We are pleased by the vote of confidence from our Royal Canadian Navy customer to continue this existing relationship," said Gary Fudge, vice president and general manager of Lockheed Martin Canada Rotary Mission Systems. As part of our Combat System Integrator portfolio, Lockheed Martin Canada has established a world class in-service support team which is also being recognized by our international customers." The Lockheed Martin Canada In-Service Support team has provided uninterrupted support to the Halifax Class Combat System, Command and Control System and Trainers for 25 years. The existing In-Service Support contract commenced in November 2008 with the award of the Halifax Class Modernization project. The In-Service support contract also included support of the legacy Halifax Class system prior to ships entering the shipyard for modernization. The Combat Management Systems (CMS) support entails hardware and software support for the CMS 330, and the CMS to combat subsystem interfaces, ancillary systems and tools, as well as the integration of new weapons, sensors and information sources. For additional information, visit our website: www.lockheedmartin.ca. https://news.lockheedmartin.com/2018-06-12-Lockheed-Martin-Canada-Awarded-Extension-to-its-Contract-for-In-Service-Support-for-Royal-Canadian-Navys-Halifax-Class-Frigates

  • Nouveaux contrats accordés à MDA et à Canadensys Aerospace Corporation pour mettre au point des concepts de rovers lunaires

    15 octobre 2018 | Local, Aérospatial

    Nouveaux contrats accordés à MDA et à Canadensys Aerospace Corporation pour mettre au point des concepts de rovers lunaires

    Renforcer le leadership canadien en robotique intelligente pour soutenir les emplois NEWS PROVIDED BY Agence spatiale canadienne   Nouveaux contrats accordés à MDA et à Canadensys Aerospace Corporation pour mettre au point des concepts de rovers lunaires LONGUEUIL, QC, le 15 oct. 2018 /CNW Telbec/ - L'Agence spatiale canadienne (ASC) positionne la communauté spatiale canadienne afin qu'elle poursuive son rôle de chef de file mondial de la robotique spatiale. Pour permettre au Canadade renforcer son leadership dans ce domaine, l'ASC a annoncé aujourd'hui qu'elle investira 1,6 million de dollars dans deux concepts de rovers lunaires qui feront appel à l'intelligence artificielle pour prendre des décisions. Les entreprises canadiennes MDA, filiale de Maxar, et la Canadensys Aerospace Corporation se sont toutes deux vu accorder un contrat de 800 000 dollars pour la création de concepts novateurs pour le compte de l'ASC. L'annonce de l'ASC coïncide avec le début de trois journées destinées à faire valoir les capacités spatiales du Canada auprès de grandes entreprises du secteur spatial, notamment Blue Origin, Airbus Defence and Space et Moon Express. Dans le cadre d'entretiens qui se poursuivent avec la communauté spatiale internationale afin d'établir les options de participation du Canada au prochain chapitre de l'histoire de l'exploration spatiale, l'ASC a récemment signé un protocole d'entente avec la société américaine Moon Express. Cette entente permettra à des entreprises et des chercheurs canadiens de proposer leur expertise et leurs capacités à Moon Express. L'ASC étudie également la possibilité d'utiliser le service d'atterrisseur lunaire de cette entreprise pour livrer des charges utiles canadiennes à venir.  Ces activités favoriseront la croissance et l'innovation des entreprises canadiennes dans le contexte d'une économie moderne et multiplieront les occasions d'exporter leurs technologies et services. En bref Les contrats attribués à MDA et à Canadensys Aerospace soutiendront 61 emplois bien rémunérés et permettront au Canada de jouer un rôle important dans les missions lunaires à venir avec des partenaires internationaux. Un rover lunaire serait vital à la recherche scientifique. En effet, il recueillerait des échantillons lunaires qui seraient rapportés sur Terre et permettrait de tester la technologie nécessaire à la mise au point d'un rover à cabine pressurisée capable d'assurer le transport des astronautes sur la surface de la Lune. La prise de décisions par intelligence artificielle constitue un nouveau chapitre dans l'évolution de la technologie des rovers d'exploration planétaire. En effet, le rover serait en mesure d'évaluer son environnement immédiat, d'analyser les risques et de planifier de manière autonome son trajet afin d'atteindre les objectifs fixés. Les rovers dotés de capacités décisionnelles autonomes pourront atteindre plus efficacement davantage d'objectifs scientifiques. 44 organisations participeront aux Journées de l'industrie spatiale de l'ASC du 15 au 17 octobre au cours desquelles environ 70 rencontres interentreprises auront lieu. Citation « Non seulement le secteur spatial canadien incite les Canadiens à viser les étoiles, mais il est aussi depuis longtemps à l'avant-plan de la science, de la technologie et de l'innovation canadiennes. Grâce à cet investissement, notre gouvernement soutient un secteur clé de notre économie, qui crée de bons emplois et qui continuera de propulser l'économie de l'innovation du Canada vers de nouveaux sommets. » L'honorable Navdeep Bains, ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique Site Web : http://asc-csa.gc.ca Courriel : ASC.Medias-Media.CSA@canada.ca    Suivez-nous dans les médias sociaux SOURCE Agence spatiale canadienne Renseignements : Agence spatiale canadienne, Bureau des relations avec les médias, Téléphone : 450-926-4370 Related Links http://www.asc-csa.gc.ca https://www.newswire.ca/news-releases/renforcer-le-leadership-canadien-en-robotique-intelligente-pour-soutenir-les-emplois-697585601.html

  • LE MARCHÉ MILITAIRE À LA PORTÉE DES PME RÉGIONALES

    23 janvier 2020 | Local, Aérospatial, Naval, Terrestre, C4ISR, Sécurité

    LE MARCHÉ MILITAIRE À LA PORTÉE DES PME RÉGIONALES

    SAGUENAY – La plupart des PME croient que le marché de la défense et des équipements militaires est complexe et inaccessible. En réalité, ce n’est pas le cas. C’est ce qu’ont expliqué Rock Lemay et Patrick Sirois de la firme Triodeaux quelque 40 entrepreneurs de la région lors d’un déjeuner-conférence organisé par la Société de la Vallée de l’Aluminium(SVA), ce matin, au Manoir du Saguenay. « Il est important pour les PME de comprendre que les contrats ne concernent pas les armements et les avions, par exemple. Il y a plein de petites et grandes entreprises qui ont découvert le marché militaire. Ce marché de la défense et des équipements militaires qui avait été délaissé pendant plusieurs années au Canada, connaît une recrudescence dans les investissements afin de renouveler les équipements nécessaires aux soldats. Il ne s’agit pas seulement des produits de haute technologie, mais également de produits et de l’équipement communs tels que les bateaux, les camions, les plateformes, les uniformes et bien d’autres. Par exemple, l’entreprise d’autobus Prévost a une division militaire. L’armée a acheté 1 500 camions en France et Prévost doit les habiller avec des équipements adaptés. C’est là que les sous-traitants rentrent en ligne de compte et peut fournir des équipements comme des coffres, échelle, pièces de métal, plateforme, etc. », explique Patrick Sirois, président de Triode. Forte croissance Au cours des 10 prochaines années, les besoins du marché de la défense connaîtront une forte croissance. Les budgets pour le renouvellement des équipements sont déjà votés et alloués et les différents départements de l’armée s’affairent à déterminer leurs besoins avant d’aller en appel d’offres. « Autre facteur intéressant, Développement économique Canada (DEC) a mis en place au cours des dernières années une politique de retombées industrielles et technologiques qui favorisent les PME et les régions. En gros, cette politique assure que même si le contrat est octroyé à des entreprises étrangères, celles-ci n’auront d’autre choix que de travailler avec des fournisseurs ou des partenaires locaux pour faire de la recherche ou de l’assemblage de produits. » En fait, les prochaines années promettent d’être très intéressantes dans ce marché. Nul besoin d’être impliqué dans des projets d’armement. « Il y a beaucoup d’équipements pour lesquels la défense canadienne cherchera des fournisseurs, tels que des remorques, des ponts, des ponceaux, des équipements logistiques, des conteneurs ainsi que l’ensemble de l’équipement nécessaire à installer et soutenir des campements temporaires. Tous ces projets représentent de belles opportunités pour les entreprises de la région », affirment M. Sirois et son collègue Rock Lemay en précisant que le marché de la défense et des équipements militaires est de plus en plus accessible pour les PME qui savent se préparer et qui ont un minimum de processus déployés dans leur organisation. Enfin, soulignons que ce déjeuner-conférence servait à démystifier le processus et de permettre aux PME qui le désirent d’êtres accompagnées tout au long de la démarche par la SVA et son créneau d’excellence. (Texte en collaboration avec Guy Bouchard) https://informeaffaires.com/regional/manufacturier-et-fournisseur/le-marche-militaire-a-la-portee-des-pme-regionales

Toutes les nouvelles