9 décembre 2020 | International, Terrestre

Rafael offers its next-gen combat vehicle suite to South Korea

by Yaakov Lappin

Israel's Rafael Advanced Defense Systems has offered South Korea its Next-Generation Combat Vehicle Suite (NGCV-S) as the Republic of Korea Army (RoKA) prepares to upgrade its K1A2 main battle tanks (MBTs) and procure some 600 Hyundai-made armoured personnel carriers (APCs) as part of its Tiger 4.0 modernisation programme.

Rafael has submitted requests for information from South Korea on both the MBT and APC programmes

Udi N, head of marketing at Rafael's land manoeuvre systems directorate, told Janes that the NGCV-S offers several capabilities for armoured vehicles to boost their lethality, survivability, and ability to engage multiple targets simultaneously.

He said the suite includes the company's Armor Shield P passive add-on armour and the Trophy active protection system (APS), the latter of which is used on US Army MBTs as well as on the Israeli military's Namer heavy APCs.

Other offers as part of the suite include reactive armour kits and the Samson medium-calibre remote weapon station (RWS). The station is designed to mount a 30 mm or 40 mm gun and co-axial 7.62 mm machine gun that be integrated with Rafael's Spike missile launcher as well as the fifth-generation Spike anti-tank guided electro-optical missile for mid- and long-range attacks.

“Combining the Spike missile system with the Samson Integrated 30 mm RWS and its combat management systems transforms the remote-controlled weapon station and the vehicle into a versatile fighting machine – able to simultaneously neutralise targets at multiple ranges, with the pinpoint accuracy required in the urban arena as well as in GPS-denied zones,” said Rafael in a statement.

https://www.janes.com/defence-news/news-detail/rafael-offers-its-next-gen-combat-vehicle-suite-to-south-korea

Sur le même sujet

  • Les industriels de l’aéro qui vont bénéficier de la commande d'appareils de surveillance maritime sont...

    19 novembre 2020 | International, Aérospatial, Naval, C4ISR

    Les industriels de l’aéro qui vont bénéficier de la commande d'appareils de surveillance maritime sont...

    HASSAN MEDDAH DÉFENSE , HAUTS-DE-FRANCE , HAUTS-DE-SEINE , BOUCHES-DU-RHÔNE , GIRONDE PUBLIÉ LE 19/11/2020 À 06H00, MIS À JOUR LE 19/11/2020 À 11H27 La Marine nationale va recevoir 12 appareils Albatros pour lutter contre le trafic et la pêche illégale et détecter les pollutions. La commande passée auprès des acteurs de l'aéronautique s'élève à 1,3 milliard d'euros. Une commande de 12 avions pour un montant de 1,3 milliard d'euros... Par les temps qui courent, c'est toujours bon à prendre pour les acteurs de l'aéronautique qui subissent une crise sans précédent. A l'occasion de son déplacement à l'usine de Dassault Aviation à Seclin (Nord), la ministre des armées, Florence Parly, doit annoncer ce 19 novembre une commande de 12 appareils, des Falcon 2000, au profit de la Marine nationale pour ses missions de surveillance maritime. L'usine de Seclin, spécialisée dans la production des pièces primaires des Rafale et des jets d'affaires de Dassault Aviation, fabriquera les premières pièces de structure des Falcon 2000, aussi rebaptisés Albatros dans le cadre du programme AVSIMAR (avion de surveillance et d'intervention maritime). Des capteurs électroniques de dernière génération Depuis leurs bases navales en Outre-mer et à Lann-Bihoué près de Lorient (Morbihan), les Albatros auront pour mission de lutter contre les trafics de stupéfiants, la piraterie, la pêche illégale et de détecter les pollutions. Les avions de surveillance maritime de la Marine nationale ont détecté 54 pollutions en 2018 et 110 en 2019. Selon les chiffres avancés par le ministère des Armées, entre 10 et 25% de la pêche mondiale est réalisée de manière illégale. La commande pour les 12 appareils s'élève à environ 1,3 milliard d'euros. Elle comprend leurs équipements électroniques ainsi qu'un contrat de 10 ans de maintenance. La commande bénéficiera au maître d'œuvre industriel Dassault Aviation ainsi qu'à l'ensemble de ses partenaires. Naval Group fournit le système d'information de la mission, Thales le radar de surveillance maritime, Safran la boule optronique. Une partie des appareils fabriqués en Inde "Le Falcon 2000 Albatros est un avion à hautes performances doté d'un système de mission et de capteurs de dernière génération. (...) Plusieurs pays s'intéressent à ces avions qui constituent une réponse performante aux enjeux considérables de la protection et de la sécurité maritime du territoire et de l'action de l'Etat en mer", a précisé Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation dans un communiqué de presse. Les coast-guards américains et les garde-côtes japonais s'appuient déjà sur des appareils de l'avionneur français pour assurer leurs missions de surveillance maritime. Le contrat signé avec le ministère des Armées devait générer une centaine d'emplois pendant la phase de développement qui concernera essentiellement les sites de l'avionneur à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), Mérignac (Gironde) et Istres (Bouches-du-Rhône). Une cinquantaine d'emplois supplémentaires seront mobilisés pendant la phase de fabrication et de soutien. Les trois premiers exemplaires sont produits et assemblés en France et les appareils suivants en Inde par l'avionneur et son partenaire local Reliance. Cela répond aux contreparties industrielles négociées à l'occasion de la vente de 36 Rafale en 2016 entre Paris et New-Delhi. Les premiers appareils livrés en 2025 Les nouveaux Albatros remplaceront la flotte vieillissante actuelle composés de Falcon 50 et Falcon 200 militarisés qui arrivent en bout de course avec déjà une quarantaine d'années de vol au compteur. Sur les 12 appareils, 7 seront en permanence en mission et les 5 autres serviront à la formation et l'entraînement des équipages ou seront indisponibles car en maintenance. Ils auront des performances accrues de l'ordre de 10% avec notamment 8 heures d'autonomie et une élongation de 2700 nautiques (soit environ 5000 km). Ils seront également équipés de meilleurs équipements électroniques (anti-brouilleurs GPS, communications militaires sécurisées, communications satellitaires, récepteur d'identification automatique AIS ...). Les livraisons des 12 appareils s'étendront jusqu'à 2030 avec les trois premiers exemplaires livrés en 2025. https://www.usinenouvelle.com/article/les-industriels-de-l-aero-qui-vont-beneficier-de-la-commande-d-appareils-de-surveillance-maritime-sont.N1030214

  • Bulgaria overhauls Mi-17 and Mi-24 helicopters

    7 août 2018 | International, Aérospatial

    Bulgaria overhauls Mi-17 and Mi-24 helicopters

    Igor Bozinovski On 30 July, the Bulgarian Ministry of Defence published a tender for the general overhaul of two Mi-17 transport and four Mi-24V combat helicopters of the Bulgarian Air Force (BuAF). The deadline for submission of bids is 3 September, with a framework agreement covering a period of 48 months to be signed with the successful bidder. The procurement is valued at BGN37.3 million (USD22 billion): BGN11.3 million for the Mi-17s and BGN26 million for the Mi-24Vs. Full Article: https://www.janes.com/article/82199/bulgaria-overhauls-mi-17-and-mi-24-helicopters

  • Contracts for October 7, 2021

    8 octobre 2021 | International, Aérospatial, Naval, Terrestre, C4ISR, Sécurité

    Contracts for October 7, 2021

    Today

Toutes les nouvelles