1 février 2023 | International, Aérospatial

L3Harris Viper Shield Electronic Warfare System achieves Critical Design Review milestone

The AN/ALQ-254(V)1 Viper Shield successfully completed a CDR milestone with partner Lockheed Martin and the U.S. Air Force observing

https://www.epicos.com/article/753428/l3harris-viper-shield-electronic-warfare-system-achieves-critical-design-review

Sur le même sujet

  • Exportations d'armements : l'année fabuleuse de la France en 2021

    7 janvier 2022 | International, Aérospatial, Naval, Terrestre, C4ISR

    Exportations d'armements : l'année fabuleuse de la France en 2021

    La France a exporté pour environ 28 milliards d'euros en 2021. Un montant jam...

  • La France réoriente ses exportations d'armes vers l'Europe

    3 juin 2020 | International, Terrestre

    La France réoriente ses exportations d'armes vers l'Europe

    En 2019, 45 % des commandes d'exportations françaises d'armement, soit 3,47 milliards d'euros, ont été réalisées avec des partenaires européens (42% avec un pays membre de l'Union) contre 25% en 2018 et de 10% à 15% les années précédentes. «Nous avons fait le choix de l'Europe», écrit la ministre des Armées, Florence Parly, dans le rapport au Parlement sur les exportations d'armement rendu public mardi. «Il s'agit de créer des partenariats, de favoriser les coopérations et l'interopérabilité de nos armées avec en ligne de mire la volonté d'agir ensemble. C'est cela l'Europe de la défense». Les Echos, Le Figaro et Le Monde du 3 juin

  • Le Falcon ne fait plus les affaires de Dassault

    21 janvier 2020 | International, Aérospatial

    Le Falcon ne fait plus les affaires de Dassault

    Alors que Dassault Aviation profite à plein de ses contrats à l'export dans le militaire, il fait grise mine dans le civil. Comme prévu, le groupe a livré 26 Rafale en 2019, contre 12 en 2018. Mais il n'a pas atteint son objectif dans le civil, avec seulement 40 avions d'affaires Falcon livrés, contre 41 en 2018, soit cinq appareils de moins qu'attendu. Seule consolation : avec également 40 Falcon commandés l'an dernier, Dassault parvient à stabiliser son carnet de commandes dans le civil (53 appareils). Entre un marché de l'aviation d'affaires chahuté et disputé et l'annulation du Falcon 5X en raison des difficultés rencontrées par Safran sur le moteur Silvercrest, le risque de pertes de parts de marché est bien réel. Mais l'avionneur peut se féliciter de son modèle dual : malgré sa décélération persistante dans le civil, son chiffre d'affaires en 2019 devrait être très supérieur à celui de 2018, à 5,1 milliards d'euros. En outre, Dassault pourrait dévoiler cette année un nouveau Falcon... https://www.usinenouvelle.com/article/le-falcon-ne-fait-plus-les-affaires-de-dassault.N918869

Toutes les nouvelles