24 avril 2022 | Local, Aérospatial

L3Harris remporte un contrat de 482 millions $ US (609 M$ CA) auprès de l'Aviation royale canadienne pour le prolongement du soutien des CF-18

Points clés :

  •  Témoigne des capacités et de l'expertise de L3Harris en matière de soutien en service de premier choix
  •  Confirme la position de L3Harris en tant que seul centre d'excellence au Canada pour les avions de chasse
  •  Souligne un partenariat canadien fructueux de 35 ans pour la flotte d'avions CF-18

MIRABEL (Québec), le 21 avril 2022 — L3Harris Technologies (NYSE : LHX) a remporté un contrat basé sur la performance d'une durée de 4 ans avec années d'option et d'une valeur de 482 millions $ US (609 millions $ CA), renouvelant le soutien en service pour la flotte d'avions de chasse CF-18 Hornet exploitée par l'Aviation royale canadienne (ARC) jusqu'au retrait de service de la flotte prévu en 2032.


Dans le cadre du processus d'analyse de rentabilisation de soutien, les quatre fondements de l'initiative de soutien, soit la performance, la rentabilité, la flexibilité et les avantages économiques, ont été les moteurs de l'élaboration d'une solution optimisée et bien adaptée. Gr'ce à ce renouvellement de contrat, L3Harris continuera d'assurer les activités liées à la gestion de la flotte et du programme, à la maintenance, à l'ingénierie, à la gestion du matériel, aux publications électroniques, au soutien logistique intégré, à la gestion de données et au soutien pour les logiciels opérationnels. Ces activités se dérouleront aux installations de L3Harris à Mirabel, ainsi qu'aux bases des Forces canadiennes (BFC) de Cold Lake et de Bagotville.


« Ce contrat témoigne du fait que L3Harris est l'unique centre d'excellence au Canada pour les avions de chasse, en plus d'être une preuve de notre efficacité et de notre engagement constants envers l'orientation client, une exécution sans faille et un partenariat à long terme avec l'ARC », a déclaré Ugo Paniconi, directeur général de MAS, L3Harris.


Récemment, L3Harris a souligné 35 ans de soutien en service pour les CF-18, notamment d'importants
travaux de prolongation de la durée de vie structurale et de modernisation des systèmes leur permettant de demeurer fonctionnels au plan opérationnel et accroissant la valeur de l'investissement du Canada pour ces aéronefs. Le contrat, basé sur la performance, apportera flexibilité, avantages économiques et valeur dans le cadre de l'Initiative de soutien du Canada.


L3Harris a créé des centaines d'emplois de haute technologie au Québec gr'ce aux contrats de soutien pour l'avion F/A-18 avec le Canada, l'Australie, la Suisse, la Finlande, l'Espagne et les États-Unis. La division de Mirabel de L3Harris compte plus de 1 150 employés au pays et est l'un des principaux intégrateurs de soutien en service du ministère de la Défense nationale.


À propos de L3Harris Technologies L3Harris Technologies, une entreprise multinationale flexible et novatrice du secteur des technologies aérospatiales et de la défense, propose des solutions complètes qui répondent aux besoins des missions de haute importance de nos clients. Elle offre des technologies de défense et commerciales de pointe dans les domaines aérospatial, aéronautique, terrestre, maritime et cybernétique. L3Harris a un chiffre d'affaires annuel de plus de 17 milliards de dollars et 47 000 employés, avec des clients dans plus de 100 pays. L3Harris.com.

Déclarations prospectives

Le présent communiqué de presse contient des déclarations prospectives fondées sur des attentes, des hypothèses et des estimations actuelles de la direction relatives au rendement et à la conjoncture économique futurs. Ces déclarations sont énoncées sous réserve des règles d'exonération (safe harbor provisions) prévues à l'article 27A de la Securities Act, loi américaine de 1933 et à l'article 21E de la Securities Exchange Act, loi américaine de 1934. L'entreprise met en garde les investisseurs du fait que toute déclaration prospective est soumise à des risques et à des incertitudes, si bien que les résultats réels et futurs sont susceptibles de différer de façon significative de ceux exprimés ou sous-entendus dans ces déclarations prospectives. Les énoncés concernant la valeur ou la valeur prévue des commandes, contrats ou programmes sont des déclarations prospectives soumises à des risques et à des incertitudes. L3Harris décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser ses déclarations prospectives consécutivement à l'obtention de nouveaux renseignements ou à de nouveaux événements ou pour tout autre motif.

Personnes-ressources :
Marcella Thompson

Systèmes de mission intégrés

Marcella.Thompson@L3Harris.com

214-430-8872

Jim Burke
Relations avec les médias
Jim.Burke@L3Harris.com
321-727-9131

Sur le même sujet

  • Stantec to design fighter jet infrastructure in Quebec, Alberta - Canadian Consulting Engineer

    29 juillet 2021 | Local, Aérospatial

    Stantec to design fighter jet infrastructure in Quebec, Alberta - Canadian Consulting Engineer

    The design-build project involves a partnership with EllisDon.

  • Cybersécurité dans l'espace : investissement du gouvernement du Canada dans la technologie quantique

    17 juin 2019 | Local, Aérospatial, Sécurité, Autre défense

    Cybersécurité dans l'espace : investissement du gouvernement du Canada dans la technologie quantique

    Agence spatiale canadienne LONGUEUIL, QC, le 14 juin 2019 /CNW Telbec/ - Pour protéger l'économie numérique du Canada, il faut empêcher les pirates informatiques d'avoir accès aux données. La cybersécurité est une priorité du gouvernement du Canada. La mission satellitaire canadienne QEYSSat (pour Quantum Encryption and Science Satellite) aura recours à la technologie quantique pour protéger les télécommunications dans l'espace. L'Agence spatiale canadienne accorde un contrat de 30 millions de dollars à l'entreprise Honeywell pour la conception et toutes les étapes de la réalisation de la mission QEYSSat. Les méthodes de chiffrement actuelles devraient être dépassées d'ici une dizaine d'années à cause de la puissance de traitement exceptionnelle des ordinateurs quantiques. QEYSSat, dont le lancement est prévu pour 2022, fera la démonstration de la technologie de distribution quantique de clés (DQC) par satellite. Cette technologie de chiffrement en émergence offrira au Canadaune méthode encore plus efficace de sécuriser la transmission d'informations. Dans le cadre du contrat, l'entreprise Honeywell sera chargée des activités suivantes liées à QEYSSat : construction, tests, livraison, formation des opérateurs et mise en service. Le satellite servira de lien dans l'espace pour transmettre des clés de chiffrement entre les stations terrestres. Le travail de l'entreprise devrait se poursuivre jusqu'à la fin de 2022. La mission QEYSSat est le point culminant d'une série d'activités de recherche et de développement technologique réalisées par l'Institut d'informatique quantique avec le soutien du gouvernement du Canada. Gr'ce à QEYSSat, le Canada sera de plus en plus près de disposer d'un service de télécommunications quantique opérationnel dans l'espace et d'une technologie de pointe pour l'aider à respecter ses priorités en matière de cybersécurité. Les leçons tirées de la mission QEYSSat serviront au développement de futurs systèmes opérationnels pour le gouvernement qui assureront aux Canadiens un accès très sûr aux services. La sécurité renforcée autour des activités en ligne et des transactions financières de tous les jours, comme au guichet automatique bancaire, figure parmi les applications commerciales visées. En plus de respecter le principe de la sécurité de la Charte canadienne du numérique, cette mission s'inscrit dans le Plan pour l'innovation et les compétences et la nouvelle Stratégie spatiale pour le Canada du gouvernement du Canada puisqu'elle permettra de sécuriser les futures télécommunications et de renforcer la sécurité et la souveraineté nationales. Citation « La mission QEYSSat constitue une autre étape du plan de notre gouvernement de veiller à ce qu'au Canada, les citoyens soient sûrs que leurs données et leurs renseignements personnels sont protégés. Le développement de ces nouvelles technologies offrira aussi un grand potentiel de transformation des marchés et permettra d'établir une économie solide qui profitera à tous. » L'honorable Navdeep Bains, ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique En bref Les ordinateurs quantiques seront plusieurs millions de fois plus rapides que les ordinateurs actuels. Ils pourront donc déchiffrer rapidement les mots de passe, les numéros d'identification personnels et les autres mesures de protection actuelles, ce qui accroit la vulnérabilité des renseignements confidentiels et personnels. La technologie actuelle de distribution quantique de clés (DQC) nécessite des c'bles à fibres optiques au sol, où une clé ne peut être distribuée plus loin que 200 kilomètres. QEYSSat vise à démontrer la DQC entre un satellite et un réseau de stations terrestres, ce qui permettrait de surmonter cette limite de distance. En testant et en faisant la démonstration de la DQC dans l'espace, l'Agence spatiale canadienne veut fournir une plateforme spatiale gouvernementale aux intervenants fédéraux et au milieu scientifique canadien. Le budget de 2017 prévoit 80,9 millions de dollars pour l'Agence spatiale canadienne afin de soutenir la réalisation de nouveaux projets et l'utilisation d'innovations canadiennes dans l'espace, comme la mission QEYSSat de chiffrement et de science quantiques. La mission appuiera les capacités émergentes du Canada dans le domaine de la distribution quantique de clés, qui pourrait assurer la sécurité des télécommunications à l'aide de codes de chiffrement impossibles à pirater. La valeur du contrat (30 millions de dollars) ne comprend pas les taxes. https://www.newswire.ca/fr/news-releases/cybersecurite-dans-l-espace-investissement-du-gouvernement-du-canada-dans-la-technologie-quantique-884578930.html

  • Technical issues behind delays affecting Canada's new search and rescue planes

    14 septembre 2022 | Local, Aérospatial

    Technical issues behind delays affecting Canada's new search and rescue planes

    Software problems affecting the plane’s cockpit systems are among the problems plaguing the $2.2-billion C-295 project

Toutes les nouvelles