23 mars 2024 | Local, Terrestre

Space Force sends Congress $1 billion list of unfunded projects

Sur le même sujet

  • Le ministère de la Défense devra « moderniser » sa collaboration avec les Américains

    16 décembre 2019 | Local, Aérospatial, Naval, Terrestre, C4ISR, Sécurité

    Le ministère de la Défense devra « moderniser » sa collaboration avec les Américains

    La lettre de mandat du ministre canadien de la Défense, Harjit Sajjan, met de l'avant la mission délicate de « moderniser » le Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (NORAD) avec les États-Unis. Revoir les engagements du Canada dans la défense des côtes et de l'espace aérien nord-américain avec les États-Unis sera particulièrement délicat dans le contexte d'un gouvernement minoritaire. Selon la lettre de mandat reçue par le ministre, il est nécessaire de développer une meilleure surveillance, une meilleure défense et une meilleure réponse dans le Nord et dans les voies aériennes et maritimes menant au Canada, de renforcer notre défense continentale, de protéger les droits et la souveraineté du Canada et de démontrer un leadership international pour le respect dans la navigation au sein des eaux arctiques. En 2017, alors que Donald Trump venait d'être élu président des États-Unis, la modernisation du NORAD s'était retrouvé au menu de sa première rencontre avec le premier ministre canadien, Justin Trudeau. undefined Commentaires Radio-Canada Publié le 13 décembre 2019 La lettre de mandat du ministre canadien de la Défense, Harjit Sajjan, met de l'avant la mission délicate de « moderniser » le Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (NORAD) avec les États-Unis. Revoir les engagements du Canada dans la défense des côtes et de l'espace aérien nord-américain avec les États-Unis sera particulièrement délicat dans le contexte d'un gouvernement minoritaire. Selon la lettre de mandat reçue par le ministre, il est nécessaire de développer une meilleure surveillance, une meilleure défense et une meilleure réponse dans le Nord et dans les voies aériennes et maritimes menant au Canada, de renforcer notre défense continentale, de protéger les droits et la souveraineté du Canada et de démontrer un leadership international pour le respect dans la navigation au sein des eaux arctiques. En 2017, alors que Donald Trump venait d'être élu président des États-Unis, la modernisation du NORAD s'était retrouvé au menu de sa première rencontre avec le premier ministre canadien, Justin Trudeau. Pour le moment, les responsables de la Défense tant américains que canadiens analysent encore les différentes options à proposer à leur gouvernement respectif. Avant le déclenchement de la dernière campagne électorale canadienne, le ministre Sajjan avait déclaré qu'aucune entente n'avait encore été conclue entre le Canada et les États-Unis à ce sujet, laissant sous-entendre que le sujet était politiquement sensible entre les deux pays. Des experts estiment que la modernisation du réseau de stations radar entre les deux pays pourrait coûter 11 milliards de dollars, une facture que devra être assumée à 40 % par le Canada. Le renouveau du NORAD remettra de l'avant la participation du Canada au bouclier antimissile américain. Le Canada avait refusé de s'y joindre en 2005, quand Paul Martin dirigeait le pays. Avec les informations de Murray Brewster de CBC News https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1432723/defense-canada-etats-unis-lettre-mandat-sajjan-norad

  • Le gouvernement inaugure un nouveau manège militaire pour la Réserve de l’Armée de terre d’Halifax

    23 janvier 2019 | Local, Terrestre

    Le gouvernement inaugure un nouveau manège militaire pour la Réserve de l’Armée de terre d’Halifax

    Le 23 janvier 2019 – Halifax (Nouvelle‑Écosse) – Défense nationale/Forces armées canadiennes Comme le prévoit la politique de défense du Canada Protection, Sécurité, Engagement, le gouvernement investit dans des projets d'infrastructure de la Défense modernes, fonctionnels et écologiques afin de répondre aux besoins changeants de nos forces armées. Aujourd'hui, Mme Bernadette Jordan, ministre du Développement économique rural et M. Andy Fillmore, secrétaire parlementaire du ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme, au nom du ministre de la Défense nationale Harjit S. Sajjan, ont participé à la cérémonie d'inauguration du nouveau manège militaire de Willow Park à Halifax. Ce projet évalué à 55,2 millions de dollars a été achevé selon l'échéancier et en deçà du budget établi et a procuré des avantages économiques importants à la communauté locale d'Halifax, créant quelque 250 emplois pendant la phase des travaux. Ce nouveau manège militaire d'une superficie de 8 574 m2 abritera trois unités de la Réserve de l'Armée de terre à Halifax : le 36e Bataillon des services, le 36e Régiment des transmissions et la 33e Ambulance de campagne. Il leur fournira des locaux administratifs et de formation modernes, des aires d'entreposage et d'entretien de l'équipement, des aires de mess communes, une vaste salle d'exercices et un b'timent d'entreposage extérieur pour les véhicules militaires. Gr'ce à ce nouveau b'timent, ces unités disposeront de l'espace et des installations nécessaires à l'exécution d'exercices opérationnels et d'entraînement essentiels tout en ayant l'espace nécessaire en vue de leur croissance future. Citations « Dans le cadre de la politique Protection, Sécurité, Engagement, notre gouvernement investit afin de soutenir une Force de réserve solide, moderne et compétente. Ce nouveau manège militaire fournira aux membres des unités de la Réserve de l'Armée de terre d'Halifax l'infrastructure fonctionnelle et écologique dont ils ont besoin pour effectuer leur important travail au pays et à l'étranger, tout en soutenant leur croissance continue. » Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale « Des hommes et des femmes sont au cœur de la réussite opérationnelle de nos forces armées. En investissant dans une nouvelle installation pour ces trois unités de la Réserve, nous faisons notre part pour soutenir leur bien‑être, tout en veillant à ce qu'ils aient les moyens nécessaires pour appuyer les opérations et l'instruction qui leur sont essentielles. » Mme Bernadette Jordan, ministre du Développement économique rural « L'ouverture de ce nouveau manège militaire représente une étape importante pour la communauté locale d'Halifax. En plus de soutenir directement l'important travail de nos Forces armées canadiennes, cette nouvelle installation a été construite avec comme objectif d'optimiser l'efficacité environnementale, contribuant ainsi à réduire notre empreinte carbone afin de rendre le Canada plus propre et écologique. » M. Andy Fillmore, secrétaire parlementaire du ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme Faits en bref Cette nouvelle installation sera utilisée par trois unités de la Réserve de l'Armée de terre, soit le 36e Bataillon des services, le 36e Régiment des transmissions et la 33e Ambulance de campagne. Des contrats ont été attribués à deux entreprises à Bedford, en N.‑É., pour ce projet. Bird Design-Build Construction Inc. a obtenu le contrat pour la conception et la construction du nouveau manège militaire ainsi que pour la démolition de deux b'timents désuets. Dexter Construction Company Ltd. s'est vu accorder un contrat pour la démolition d'un troisième b'timent désuet. Le nouveau manège militaire, dont les travaux de construction se sont achevés en août 2018, a été conçu en respectant les critères de la certification LEED® (Leadership in Energy and Environmental Design) de niveau « Argent », et intègre des concepts de b'timents écologiques afin de minimiser son empreinte. L'infrastructure écologique permettra à la Défense de réduire les émissions de gaz à effet de serre provenant de ses b'timents et de ses véhicules non militaires de 40 p. 100 (par rapport aux niveaux établis en 2005) d'ici 2030, et appuie le nouvel objectif fédéral de réduction des émissions de 80 p. 100 d'ici 2050. https://www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/nouvelles/2019/01/le-gouvernement-inaugure-un-nouveau-manege-militaire-pour-la-reserve-de-larmee-de-terre-dhalifax.html

  • Ottawa firm to support Royal Canadian Navy, local robotics company joins Rheinmetall

    11 septembre 2019 | Local, Naval

    Ottawa firm to support Royal Canadian Navy, local robotics company joins Rheinmetall

    DAVID PUGLIESE, OTTAWA CITIZEN BMT Canada Ltd. was recently awarded a $77.8 million contract to provide engineering, logistics, management, and support services to the Royal Canadian Navy's fleet. The contract initially runs for five years but there are options to extend that, according to the latest industry roundup in this month's Esprit de Corps defence magazine. The Ottawa-based company will provide a wide variety of work such as standards development and logistics services for equipment sustainment, according to the Department of National Defence. This contract will support the RCN's current and future fleet in instances where DND does not have the capacity to perform all of this work in-house, the department noted. The contract is known as Engineering, Logistics, and Management Support 2 (ELMS2) and the company's services will directly support the Director General Maritime Equipment Program Management (DGMEPM) and the Director General Major Project Delivery (DGMPD) (Sea) at the DND. Darcy Byrtus, President of BMT Canada, noted that the firm has been handling the ELMS contract since 2009. “Our experience in supporting complex programs positions us uniquely to assist Canada and the Royal Canadian Navy in successful delivery of its acquisition and support mandates,” he added in a news release. Under ELMS, BMT and their Tier 1 subcontractor Fleetway Inc., will provide a highly diverse range of services including the review of deliverables DND receives from capital acquisition projects, such as the Canadian Surface Combatant. The work also entails engineering expertise, technical investigations and program support. Rheinmetall Canada has taken over Provectus, an Ottawa-based firm specializing in the development of advanced robotics systems and software. Though now owned by Rheinmetall Canada, Provectus will continue to operate under its previous managing director, Paul Rocco. In recent product presentations, Rheinmetall has generated great interest with its Mission Master unmanned multi-mission vehicle, which is based on Provectus technology, modified for military use by Rheinmetall Canada. The firm sees unmanned ground vehicles playing an increasingly important role in future military operations on land, much like unmanned air vehicles do in an aviation context. Some will serve in an unarmed logistic or reconnaissance role; others will function as mobile weapon platforms. “We have already been working closely with Provectus in our unmanned ground vehicle project,” Stéphane Oehrli, president and CEO of Rheinmetall Canada, noted in a statement. “This vertical integration gives us a decisive advantage in the field of autonomous mobility technology.” Rheinmetall says it wants to apply expertise from Provectus Robotics Solutions in implementing the Canadian military's ISTAR (Intelligence, Surveillance, Target Acquisition and Reconnaissance) project. Maerospace Corporation has signed of a global license agreement with Raytheon Canada Limited to support the Defence Research and Development Canada by assuming responsibility for the maintenance, design, engineering, manufacturing and international promotion, sales and deployment of the third generation High Frequency Surface Wave Radar (HFSWR) systems. This Canadian system is one of the few operationally deployed HFSWR land-based radars capable of 200-mile, persistent coverage of a country's Exclusive Economic Zone. HFSWR systems have been successfully deployed in Asia and Europe with the most advanced, 3rd Generation system installed in Canada. Maerospace plans to extend the HFSWR system's functionality by integrating its TimeCaster proprietary technology that would add target identification, anomaly detection, and other capabilities, allowing coast guards, navies and maritime authorities to improve their ability to interdict vessels and plan traffic throughout their EEZ. The Canadian government will launch a new satellite in 2022 to demonstrate the use of quantum technology for protecting commercial and national communication networks. Honeywell has received a $30 million contract from the Canadian Space Agency for the design and implementation phases of agency's Quantum EncrYption and Science Satellite or QEYSSat. Under the contract, Honeywell will build, test, deliver, provide training for and commission the QEYSSat satellite, which will create a link between ground and space to transmit encryption keys. The microsatellite is expected to be completed in early 2022. QEYSSat's mission is to test quantum technology with an aim to develop a system to protect both commercial and national communications infrastructure. Longview Aviation Capital and its subsidiary Viking Air Limited announced a seven aircraft sales contract for six new-production CL-515 aircraft and one CL-415EAF. The CL-515 is a newly developed, technically advanced multi-mission aerial firefighting aircraft – the next generation of the CANADAIR CL-415, an amphibious aircraft and used extensively around the world in firefighting missions. The Republic of Indonesia's Ministry of Defense has agreed to purchase six all-new CL-515 aircraft, four of which will be delivered in “First Responder” multi-mission configuration, and two delivered in optimized aerial firefighter configuration, according to Viking. The purchase agreement also includes one CANADAIR CL-415EAF “Enhanced Aerial Firefighter” aircraft. The CL-515 is capable of up to 15 per cent better aerial firefighting productivity, including increased tank capacity and ability to refill in 14 seconds. It has a state-of-the-art Collins Pro Line Fusion digital avionics suite for advanced situational awareness. https://ottawacitizen.com/news/national/defence-watch/ottawa-firm-to-support-royal-canadian-navy-local-robotics-company-joins-rheinmetall

Toutes les nouvelles