22 juillet 2022 | Local, Aérospatial

Création de la 3e Division spatiale du Canada

Le 22 juillet 2022 – Ottawa – Ministère de la Défense nationale/Aviation royale canadienne

Aujourd'hui, le lieutenant-général Al Meinzinger, commandant de l'Aviation royale canadienne (ARC), et le brigadier-général Mike Adamson, commandant de la 3e Division spatiale du Canada (3 DSC), ont participé à une cérémonie qui s'est tenue au Quartier général de la Défense nationale (complexe Carling), à Ottawa (Ontario).

La 3e Division spatiale du Canada est une évolution de l'organisation du Directeur général de l'espace de l'ARC. Comme la responsabilité des opérations spatiales n'a cessé de croître au cours de la dernière décennie, l'équipe axée sur l'espace au sein de l'ARC a été réorganisée pour répondre à cette portée élargie.

S'appuyant sur les initiatives spatiales énoncées dans la politique de défense du Canada, Protection, Sécurité, Engagement, la création de la 3e Division spatiale du Canada reconnaît l'importance cruciale de l'espace dans toutes les opérations et les activités quotidiennes des Forces armées canadiennes (FAC), et constitue un pas en avant dans la protection des intérêts canadiens dans l'espace. Cette toute nouvelle division de l'ARC rationalisera, concentrera et améliorera la façon dont les capacités spatiales soutiennent les exigences essentielles des FAC, comme les communications, le commandement et le contrôle, la navigation, la météo et la connaissance de la situation.

L'ARC demeurera l'autorité fonctionnelle dans le domaine spatial pour l'ensemble des FAC.

Citations

« Alors que l'environnement sécuritaire international devient de plus en plus complexe, l'espace est un domaine critique pour notre sécurité nationale. La création de la 3e Division spatiale du Canada marque une étape importante dans notre travail de réalisation d'une armée de pointe et innovante, capable d'anticiper et d'agir en réponse aux menaces de demain. Nous saluons les membres de l'Aviation royale canadienne pour leur excellence continue dans le domaine spatial. »

L'honorable Anita Anand, ministre de la Défense nationale

« Les capacités spatiales sont essentielles aux opérations militaires modernes et, à ce titre, l'espace doit être intégré dans l'ensemble des Forces armées canadiennes et être au centre de notre planification opérationnelle. La création de la 3e Division spatiale du Canada marque une nouvelle étape dans le développement de l'expertise et des capacités spatiales dont nous dépendons pour mener des opérations avec succès et efficacité. »

Général Wayne Eyre, chef d'état-major de la défense

« Aujourd'hui plus que jamais, le domaine spatial revêt une importance capitale si on prend en considération son rôle dans l'orientation des opérations militaires et dans la réalisation d'un large éventail d'activités quotidiennes pour les Canadiens. La création de la 3e Division spatiale du Canada permet à l'Aviation royale canadienne de s'assurer que nous disposons de la structure organisationnelle adéquate pour produire continuellement des effets spatiaux dans l'ensemble des FAC et que nous suivons l'exemple de nos alliés qui ont établi des commandements spatiaux similaires. »

Lieutenant-général Al Meinzinger, commandant de l'Aviation royale canadienne

« C'est avec une immense fierté et une profonde humilité que je commande la 3e Division spatiale du Canada au nom des nombreux hommes et femmes dévoués qui reconnaissent depuis longtemps l'importance du domaine spatial pour les opérations militaires. Les membres de cette équipe travaillent sans rel'che et avec un enthousiasme sans borne pour appuyer les Forces armées canadiennes. Je sais que ces spécialistes de l'espace dévoués pavent la voie et continueront de le faire à l'avenir. »

Brigadier-général Mike Adamson, commandant de la 3e Division spatiale du Canada

Faits en bref

  • On prévoit que la 3 DSC emploiera quelque 175 militaires et civils lorsqu'elle aura atteint sa taille maximale au cours des prochaines années. Il s'agit d'une augmentation de 85 postes par rapport à l'effectif de l'organisation du directeur général – Espace. Cette augmentation cadre avec la croissance que prévoit la politique de défense Protection, Sécurité, Engagement.

  • L'établissement de la 3e Division spatiale du Canada comprendra également le rétablissement de la 7e Escadre, qui sera composée du 7e Escadron d'opérations spatiales et du 7e Escadron de soutien aux opérations. La 7e Escadre fournira des données et des capacités spatiales à l'appui des opérations des FAC.

  • Les capacités spatiales des FAC sont utilisées pour assurer les communications, le commandement et le contrôle, la navigation, la météo et la connaissance de la situation en appui aux opérations et aux activités militaires. Ces activités peuvent comprendre la recherche et le sauvetage, la surveillance des approches maritimes du Canada pour renforcer la souveraineté dans l'Arctique, le soutien aux opérations du NORAD et le soutien à la prise de décision dans le cadre d'opérations outre-mer.

  • L'engagement du Canada à l'égard de l'Initiative d'opérations spatiales conjointes demeure une priorité pour la 3e Division spatiale du Canada. Cette entente, dont sont partie prenante l'Australie, la France, l'Allemagne, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni, les États-Unis et le Canada, permet de renforcer la coopération en ce qui concerne les activités de défense spatiale.

Liens connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Ministère de la Défense nationale
Téléphone : 613-904-3333
Courriel : mlo-blm@forces.gc.ca

https://www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/nouvelles/2022/07/creation-de-la-3edivision-spatiale-du-canada.html

Sur le même sujet

  • Canadian frigate delayed again

    16 octobre 2018 | Local, Naval

    Canadian frigate delayed again

    Ian Keddie, Toronto - IHS Jane's Defence Weekly A long-awaited decision on the Canadian Surface Combatant (CSC) frigate replacement programme has been delayed once more, although it is unclear for how long. In the official Public Services and Procurement Canada (PSPC) update document released on 27 September, PSPC indicated no CSC design would be chosen in third quarter 2018, after indicating to Jane's in May 2018 that a decision would be made at that time. In the update document, ‘The National Shipbuilding Strategy in 2018,' which outlines the state of the federal shipbuilding plan, the PSPC said, “Request for Proposals to select the Canadian Surface Combatant (CSC) design and design team has closed. https://www.janes.com/article/83808/canadian-frigate-delayed-again

  • ABS, the Royal Canadian Navy, and Defence Research & Development Canada Launch Digital Asset Framework Pilot

    19 février 2020 | Local, Naval

    ABS, the Royal Canadian Navy, and Defence Research & Development Canada Launch Digital Asset Framework Pilot

    Ottawa, Canada: ABS today announced it is engaged in a pilot program with the Royal Canadian Navy (RCN) and Defence Research and Development Canada (DRDC) to deliver the ABS Digital Asset Framework for the RCN's Maritime Coastal Defence Vessels. The ABS Digital Asset Framework forms the foundation of a broader Conditioned-Based Class program that transforms ship classification from a calendar-based schedule to a condition-based model. The project, which will start with HMCS Saskatoon, will support the RCN's larger Digital Navy Initiative. “ABS is a leader in delivering condition-based maintenance data services in maritime and offshore applications, and we are proud that the RCN have chosen to work with us on this landmark project,” said Christopher J. Wiernicki, ABS Chairman, President and CEO. “Through our digital programs for commercial and government clients, we are seeing first-hand the power of these technologies to drive improved asset performance and operational safety.” In the pilot program, a network of data models will be generated from a suite of ABS digital solutions which include advanced condition analysis tools. This network of data models will support the execution of an integrity management program developed specifically for the RCN. The multi-year pilot program will enable the RCN to monitor the condition of the vessel throughout its remaining service life using digital twin technology and advanced ABS analytics to identify anomalies, guiding inspection and maintenance planning. ABS digital solutions that will be applied during this pilot program include: • A vessel-specific structural sensor plan designed for measurement of global hull response • Hull sensor pre-processing and data quality checks • Hull and operational data dashboard visualizations • Full structural digital twin creation and analytics • RAM Analysis Together, the digital solutions offer greater access to vessel-wide intelligence providing a more holistic view of structural health and the condition of on-board equipment. This allows the RCN to plan future maintenance actions based on the actual condition of the vessel. About ABS ABS, a leading global provider of classification and technical advisory services to the marine and offshore industries, is committed to setting standards for safety and excellence in design and construction. Focused on safe and practical application of advanced technologies and digital solutions, ABS works with industry and clients to develop accurate and cost-effective compliance, optimized performance and operational efficiency for marine and offshore assets. View source version on businesswire.com: https://www.businesswire.com/news/home/20200217005014/en/

  • Le gouvernement du Canada annonce un investissement majeur dans la flotte de petits navires de la Garde côtière canadienne

    25 mai 2023 | Local, Naval

    Le gouvernement du Canada annonce un investissement majeur dans la flotte de petits navires de la Garde côtière canadienne

    Vancouver (Colombie-Britannique) - S’assurer que les membres de la Garde côtière canadienne disposent de l’équipement dont ils ont besoin pour maintenir la navigabilité et la sécurité des voies navigables du Canada est une priorité absolue du gouvernement du Canada. Cela comprend les petits navires de la Garde côtière canadienne, qui jouent un rôle fondamental dans notre flotte, en particulier dans les eaux côtières peu profondes et sur les lacs et rivières intérieurs, où les navires plus grands ne peuvent pas circuler. Aujourd’hui, l’honorable Joyce Murray, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a annoncé un investissement majeur pour financer l’achèvement du renouvellement de la flotte de petits navires de la Garde côtière canadienne. L’honorable Helena Jaczek, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, a également participé à l’annonce depuis St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador), aux côtés de Joanne Thompson, députée de St. John’s-Est, et de Churence Rogers, député de Bonavista―Burin―Trinity. L’investissement, s’élevant à 2,5 milliards de dollars, permettra d’acquérir jusqu’à 61 petits navires, et de remplacer de façon continue les petits bateaux, les barges et les bateaux de travail par de nouveaux équipements plus modernes. Cet investissement aidera à moderniser la flotte de petits navires de la Garde côtière canadienne, afin qu’elle puisse garantir la sécurité des voies navigables du Canada ainsi que celle des Canadiens, tout en créant des emplois bien rémunérés partout au Canada. Cet investissement achèvera le renouvellement de la flotte de petits navires de la Garde côtière canadienne, et lui permettra d’acquérir jusqu’à : Six navires multimissions semi-hauturiers Un navire semi-hauturier de recherche halieutique 16 navires spécialisés, y compris : Deux navires spéciaux AIDNAV Quatre navires baliseurs spéciaux de faible tirant d’eau Quatre navires scientifiques côtiers Quatre navires spéciaux d’application de la loi Deux navires de classe Lake Quatre véhicules à coussin d’air 34 bateaux de recherche et sauvetage de classe Cape L’acquisition de ces petits navires offrira des possibilités aux plus petits chantiers navals et aux fournisseurs de l’ensemble du Canada, soutenant ainsi des emplois bien rémunérés dans notre industrie maritime. La Stratégie nationale de construction navale crée des emplois dans l’industrie de la construction navale et dans le secteur maritime du Canada, et fournit aux membres de la Garde côtière canadienne l’équipement dont ils ont besoin pour poursuivre leur travail important. Dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale, 16 petits navires, dont 14 bateaux de recherche et de sauvetage et deux navires de levé et de sondage de chenal, ont été livrés à la Garde côtière canadienne. On estime que les contrats dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale ont contribué pour environ 21,26 milliards de dollars (1,93 milliard de dollars par année) au produit intérieur brut du Canada, et créé ou maintenu plus de 18 000 emplois par année entre 2012 et 2022. Citations « Il s’agit d’un investissement vital qui aidera à moderniser la flotte de petits navires de la Garde côtière canadienne. Nous veillons à ce que la Garde côtière canadienne dispose de l’équipement dont elle a besoin pour garantir la sécurité des Canadiens et des voies navigables du Canada, tout en créant des emplois bien rémunérés partout au pays. » L’honorable Joyce Murray, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne « Dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale, le gouvernement fournit aux membres de la Garde côtière canadienne les navires dont ils ont besoin pour mener à bien leur important travail au service des Canadiens. Cet investissement important permettra également de créer plus d’emplois, de générer d’importantes retombées économiques, et de contribuer à la croissance de l’industrie maritime dans l’ensemble du Canada. » L’honorable Helena Jaczek, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement Faits en bref Cet investissement supplémentaire de 2,5 milliards de dollars permettra à la Garde côtière canadienne de poursuivre le renouvellement de sa flotte de petits navires en acquérant jusqu’à 61 petits navires, garantissant que la Garde côtière canadienne dispose de l’équipement moderne dont elle a besoin pour continuer à fournir des services vitaux aux Canadiens. Les petits navires peuvent fournir des services de recherche et de sauvetage, en plus de venir en aide aux navires désemparés et soutenir les programmes d’aide à la navigation. À ce jour, dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale, 16 petits navires ont été livrés à Pêches et Océans Canada et à la Garde côtière canadienne. Cela comprend 14 bateaux de recherche et de sauvetage et deux navires de levé et de sondage de chenal. La Stratégie nationale de construction navale du gouvernement du Canada est un programme à long terme de plusieurs milliards de dollars, qui vise à renouveler les flottes de la Garde côtière canadienne et de la Marine royale canadienne, afin que les organismes maritimes du Canada disposent des navires modernes dont ils ont besoin pour réaliser leurs missions, tout en revitalisant l’industrie maritime du Canada, en créant de bons emplois pour la classe moyenne, et en assurant des retombées économiques dans tout le pays. On estime que les contrats de construction de petits navires attribués entre 2012 et 2022 dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale contribueront à hauteur de 389,4 millions de dollars (32,4 millions de dollars par année) au produit intérieur brut, et qu’ils permettront de créer ou de maintenir 293 emplois par an, grâce à l’industrie maritime et à ses fournisseurs canadiens, et grâce aux dépenses de consommation des employés qui y sont associés. Produits connexes Document d’information – Chronologie des annonces de financement de la Stratégie nationale de construction navale pour la Garde côtière canadienne https://www.canada.ca/fr/garde-cotiere-canadienne/nouvelles/2023/05/le-gouvernement-du-canada-annonce-un-investissement-majeur-dans-la-flotte-de-petits-navires-de-la-garde-cotiere-canadienne.html

Toutes les nouvelles