Back to news

December 24, 2023 | Local, Aerospace

Analysis: With $30 billion in new deals, Canada hopes to send U.S. a message on defence

The American government has put intense pressure on Canada to spend significantly more on its military.

https://ottawacitizen.com/news/national/defence-watch/analysis-with-30-billion-in-new-deals-canada-hopes-to-send-u-s-a-message-on-defence-analysis

On the same subject

  • Why do some planes in Canada lack potentially life-saving emergency beacons?

    November 8, 2018 | Local, Aerospace

    Why do some planes in Canada lack potentially life-saving emergency beacons?

    David Burke · CBC News More than half of the 27,000 civil aircraft in Canada aren't equipped with a modern device that could save lives by allowing search and rescue crews to more easily find potential crash survivors, according to the Transportation Safety Board of Canada. Modern emergency locator transmitters, or ELTs, emit radio distress calls that can be picked up by satellites, but many small, private and recreational aircraft use older technology that's of little use to rescuers if a plane goes down, because the signal is unlikely to be picked up. "There's no way to tell where it's coming from, no way to tell the identity of the source," said Steve Lett, head of the Cospas-Sarsat Secretariat, the international organization that runs the satellite-based search and rescue system. "It relies on the luck of having another aircraft possibly flying nearby and that aircraft having its receiver tuned to 121.5 MHz, and also that aircraft not assuming that it's some sort of a test." Search and rescue satellites no longer pick up the 121.5 MHz distress signal, which isn't a problem for large commercial airplanes most Canadians use to travel because they use up-to-date ELTs. Those systems are designed to go off when a plane crashes, sending a signal to orbiting satellites that is relayed to a mission control centre. Local search and rescue crews are then advised where they can find the crash site. "Private aircraft, general aviation aircraft, they are not as closely supervised. They tend to crash much more frequently and yet governments ... the Canadian and U.S. governments included, continue to allow them to fly with only a 121.5 MHz ELT," said Lett, whose organization stopped monitoring the 121.5 MHz frequency in 2009. The older distress signals weren't accurate, so Cospas-Sarsat began monitoring ELTs that emit a 406 MHz radio signal instead. Those signals are digital and capable of providing more accurate location information and even the identity of the aircraft. But in Canada, it is not mandatory for planes to have a 406 MHz ELT. The Transportation Safety Board of Canada determined in 2016 there were approximately 27,000 aircraft registered in Canada that required an ELT, but only 10,086 equipped with a 406 MHz ELT. Full article: https://www.cbc.ca/news/canada/nova-scotia/emergency-locator-transmitters-search-and-rescue-aircraft-planes-1.4895600

  • Les pays de l’OTAN doivent protéger leurs entreprises stratégiques

    April 17, 2020 | Local, Aerospace, Naval, Land, C4ISR, Security

    Les pays de l’OTAN doivent protéger leurs entreprises stratégiques

    Bruxelles) Les adversaires potentiels des pays de l'OTAN vont tenter de profiter de la crise économique provoquée par la COVID-19 pour essayer de prendre le contrôle d'entreprises ou d'infrastructures stratégiques et de saper l'unité de l'Alliance, a averti mercredi son secrétaire général Jens Stoltenberg. Publié le 15 avril 2020 à 14h41 AGENCE FRANCE-PRESSE « Cette crise pourrait avoir des effets géopolitiques majeurs », a-t-il affirmé au cours d'un point de presse à l'issue d'une réunion en vidéoconférence avec les ministres de la Défense de l'Alliance. « La crise économique pourrait permettre des investissements dans des industries et des infrastructures stratégiques », a-t-il expliqué. « Il est important de protéger ces entreprises », a-t-il insisté. Jens Stoltenberg n'a pas cité les États ou les groupes impliqués dans ces prises de contrôle, mais la mise en garde vise surtout les importants investissements réalisés par la Chine dans les infrastructures portuaires et les télécommunications en Europe. « La vente d'infrastructures stratégiques par les pays les plus vulnérables pourrait saper la capacité de résistance des pays de l'Alliance en cas de nouvelle crise », a estimé le secrétaire général de l'OTAN. Les pays de l'OTAN ont « besoin d'infrastructures et de télécommunications fiables en temps de crise », a souligné le Norvégien. Jens Stoltenberg a également insisté sur la nécessité de combattre la désinformation sur les actions menées par les alliés et leur unité. « Nous devons contrer les campagnes de désinformation menées par des acteurs étatiques et non étatiques sur les réseaux sociaux qui visent à nous diviser et à nous fragiliser avec de fausses informations sur l'aide mutuelle que nous nous apportons », a-t-il dit. « La meilleure réponse passe par une presse libre qui vérifie les faits et pose des questions parfois difficiles », a-t-il soutenu. « Il est encore trop tôt pour tirer les enseignements de cette crise, mais nous devons être préparés pour la prochaine », a-t-il affirmé. « La croissance est touchée et les dépenses publiques également », a-t-il reconnu. Les membres de l'Alliance se sont engagés à consacrer 2 % de leur PIB national à leurs dépenses de défense en 2024. Jens Stoltenberg a toutefois expliqué l'importance des investissements dans les capacités militaires, car elles viennent « comme une capacité d'appoint ». « L'OTAN n'est pas le principal intervenant en cas de crise sanitaire, mais elle peut soutenir les efforts du secteur civil », a-t-il soutenu. « La principale leçon de cette crise est le lien étroit entre les efforts civils et la capacité de soutien des forces militaires. Il faudra voir comment l'améliorer avant la prochaine crise », a déclaré Jens Stoltenberg. Il s'est refusé à tout commentaire sur la suspension de la contribution américaine à l'Organisation mondiale de la santé. https://www.lapresse.ca/affaires/entreprises/202004/15/01-5269469-les-pays-de-lotan-doivent-proteger-leurs-entreprises-strategiques.php

  • Poland shortlists Boeing, Bell for combat helo acquisition

    May 2, 2022 | Local, Aerospace

    Poland shortlists Boeing, Bell for combat helo acquisition

    Other players who have expressed interest in supplying their aircraft to Poland include Airbus and Leonardo.

All news