13 avril 2021 | International, Aérospatial

Opinion: What Industry Can Teach the Military About Aircraft Sustainment | Aviation Week Network

The Pentagon needs a task force that can share best practices across services.

https://aviationweek.com/defense-space/aircraft-propulsion/opinion-what-industry-can-teach-military-about-aircraft

Sur le même sujet

  • Two Saudi firms to co-produce Sky Guard drone for operational use

    23 août 2021 | International, Aérospatial

    Two Saudi firms to co-produce Sky Guard drone for operational use

    The UAV was developed in 2015 and displayed at two 2017 trade shows, with an original expected date of mass production in 2018.

  • Promesse tenue pour le budget de la défense

    29 septembre 2020 | International, Aérospatial, Naval, Terrestre, C4ISR, Sécurité

    Promesse tenue pour le budget de la défense

    Promesse tenue pour le budget de la défense Mise à jour  : 30/09/2019 - Auteur : Aude Borel - Direction : DICoD Présenté vendredi en Conseil des ministres par Florence Parly, ministre des Armées, le projet de loi de finances 2020 des Armées prévoit une hausse des ressources de 1,7 milliard d’euros, pour s’élever à 37,5 milliards d’euros. Modernisation des équipements majeurs, créations de postes, innovation : tour d’horizon des grandes lignes du budget des Armées pour l’an prochain. 37,5 milliards d’euros. C’est le montant du budget du ministère des Armées pour l’année 2020. Les crédits consentis pour la modernisation des capacités de nos armées en font le deuxième poste budgétaire de l’Etat, derrière l’Education nationale. L’effort de défense en 2020 représentera ainsi 1,86% du PIB. Un budget en hausse de 4,5%. Le budget de la Défense bénéficiera de 1,7 milliard d’euros de ressources nouvelles en 2020, conformément à la trajectoire de la loi de programmation militaire 2019-2025. Au cours des trois dernières années, le budget du ministère des Armées aura ainsi bénéficié de 10 milliards d’euros de dépenses supplémentaires en cumul. En 2019, le budget avait déjà augmenté de 1,7 milliard d’euros. Avec un budget en croissance pour la troisième année consécutive, les engagements sont donc tenus. Les ressources de la Défense devraient augmenter au même rythme d’ici à 2022. Un soldat mieux équipé, mieux protégé. L’effort de défense sur l’équipement devrait atteindre 20,9 milliards d’euros. Dès l’an prochain, la totalité des combattants déployée sur les théâtres d’opération seront équipés de treillis et casques F3 ainsi que d’un gilet pare-balles nouvelle génération. Une tenue adaptée aux menaces et besoins actuels. 12 000 fusils d’assaut HK 416F supplémentaires viendront remplacer les Famas. Le renouvellement des capacités opérationnelles. L’effort supplémentaire se traduira par des investissements à hauteur de 6,8 milliards d’euros dans la modernisation des principaux programmes d’équipements. Le premier sous-marin d’attaque de nouvelle génération Barracuda, deux ATL2 rénovés et deux A400M seront livrés aux armées françaises courant 2020. 128 nouveaux Griffon, 4 premiers Jaguar et 2 Mirage 2000D rénovés viendront compléter les livraisons attendues. Un financement plus sincère des opérations. En 2020, le montant de la provision pour les opérations extérieures et les missions intérieures atteindra son niveau normalisé de 1,1 milliard d’euros (à comparer à 450 millions d’euros en 2017). Il s’agissait de se rapprocher, sans forcément l’atteindre, du niveau des surcoûts constatés sur la période récente, soit 1,2 à 1,4 milliard d’euros. Avec ces ressources pré-identifiées, cela facilitera le financement des engagements de la France. Le quotidien du militaire et de ses proches amélioré. Le volet social voit lui aussi ses crédits s’accroître. Sur l’année 2020, le plan Famille continue de rester une priorité du ministère des Armées puisqu’environ 80 millions d’euros lui seront consacrés. 120 millions seront débloqués pour améliorer les conditions d’hébergement des militaires et 540 millions seront dédiés à l’entretien des infrastructures. L’accompagnement des anciens combattants maintenu. 2,1 milliards d’euros sur le budget 2020 seront accordés à la mission Anciens Combattants. Pensions militaires d’invalidité, retraite du combattant, budget de l’Office national des anciens combattants et des blessés de guerre (subvention de 26 millions), autant de droits préservés par le projet de loi de finances 2020. Blessés. 293 250 euros seront débloqués pour soutenir l’activité handisport. Actuellement, 274 militaires blessés sont suivis dans la convention entre l’ONACVG et les armées. La rénovation des infrastructures. En 2020, des aménagements liés à l’accueil des frégates multi-missions seront effectués à Brest. L’armée de Terre entreprendra des travaux pour préparer l’arrivée des nouveaux blindés Scorpion. L’an prochain, 300 engins de ce type entreront en service. La base aérienne 125 d’Istres se préparera quant à elle à réaliser les infrastructures pour le MRTT Phénix. Les priorités du budget. Nouvel environnement de conflictualité, l’espace bénéficiera de 448 millions d’euros, notamment pour renouveler les capacités satellitaires. 336 millions seront investis dans le domaine du renseignement. Autre axe majeur : le cyber (1,6 milliard). 93 nouveaux cyber-combattants gagneront les rangs de l’institution l’année prochaine. En 2020, le budget de la dissuasion nucléaire est porté à 4,7 milliards d’euros pour renouveler les composantes océanique et aéroportée. Construire une Europe de la Défense. L’initiative européenne d’intervention (IEI) qui regroupe à l’heure actuelle 13 pays constitue une force potentielle de 26 000 militaires engagés en opérations extérieures. Dans le cadre de la Coopération structurée permanente, 8 projets sur 34 sont coordonnés par la France, comme la rénovation de l’hélicoptère Tigre déployé au Sahel. Un chiffre qui témoigne de l’importance de la France dans le dispositif européen. Développer l’innovation. 5,5 milliards seront consacrés à la Recherche et au Développement. Les études amont dédiées aux travaux de jeunes chercheurs et à l’innovation à cycle court connaîtront en 2020 une croissance de 8,3% par rapport à 2019, avec une enveloppe dédiée de 821 millions d’euros. Parmi les grandes nouveautés, la création d’une cellule de coordination de l’intelligence artificielle de Défense (CCIAD). Sur le plan énergétique, 2020 verra la concrétisation du Plan « Place au Soleil » et les conclusions du comité de travail dédié à l’énergie. Patrimoine. 5 millions d’euros seront consacrés à l’entretien et à la valorisation des neuf hauts lieux de la mémoire nationale, 274 nécropoles, sépultures et carrés militaires sur le territoire national. Les trois musées nationaux des armées bénéficieront de subventions totalisant un montant de 44,7 millions d’euros. En 2020, les commémorations célébreront la guerre de 1870, le 80e anniversaire de l’appel du 18 Juin du général De Gaulle, le 75e anniversaire de la libération des camps et le 70e anniversaire de la création du bataillon de Corée. Jeunesse. La loi de finances 2020 se fixe comme objectif d’atteindre 750 000 jeunes entre 16 et 25 ans via la Journée défense et citoyenneté. Pour le Service militaire volontaire, l’ambition est de fidéliser plus de 300 volontaires et de maintenir le taux d’insertion à 70%. Des personnels pour la protection des Français. Une force de 10 000 soldats assure la protection des citoyens sur le territoire national. 7 000 d’entre eux sont mobilisables en permanence et 3 000 sont rattachés à la réserve stratégique. S’y ajoute un vivier de 40 000 réservistes opérationnels. La LPM prévoit 1 500 nouveaux emplois sur la période 2019-2022. 450 ont été créés en 2019, 300 le seront en 2020. A noter que chaque année, 27 000 personnes sont recrutées au sein du ministère des Armées. https://www.defense.gouv.fr/actualites/articles/projet-de-loi-de-finances-2020-promesse-tenue-pour-le-budget-de-la-defense

  • France to double military vehicle order, asking for multiple variants

    11 juin 2018 | International, Terrestre

    France to double military vehicle order, asking for multiple variants

    By: Pierre Tran VERSAILLES, France ― France is to double its order for the Light VBMR reconnaissance vehicle, a key element in the French Army’s €10 billion (U.S. $12 billion) Scorpion modernization program. An additional 420 Light VBMR units are to be ordered, taking the total to 978, according to Erwan, the director of the Scorpion modernization program at Direction Générale de l’Armement procurement office. Erwan, whose last name is not used for security reasons, spoke to the press May 16. A first delivery of the Light VBMR is due in 2022, with 489 shipped by 2025. In addition to the highly equipped 489, there will be a further 200 units ordered, with the latter more lightly equipped units, according to the annex of the draft multiyear military budget law for 2019-2025. That raises the total of Light VBMRs to 689 delivered by 2025. After 2025 and out to 2032, there will be a further 978 ordered for Scorpion, and 1,060 ordered outside of the program, with a total of 2,038 for that period. A first delivery of an armored personnel carrier version of Light VBMR is due in 2021, a reconnaissance model in 2022 and a communications variant in 2023. A wide spectrum of missions will be covered, as there will be 16 versions of the vehicle, with 10 of the APC, two for recon and four for comms. Nexter will design, build and service the vehicles, while Texelis will supply the chassis and driveline. Nexter’s factory at Roanne, central France, will build the Light VBMR, adding to the workload generated by orders for the Griffon troop carrier and the Jaguar combat and reconnaissance vehicle. The Light VBMR weighs 15-17 tons, can reach a speed of 100 kph and has a range of 600 kilometers. That weight compares to the French Army’s initial requirement for a 10-ton vehicle, before industry called that unrealistic. One of the vehicles can be airlifted on a C-130, while two can fit on the A400M transport aircraft. Regarding the latter, the vehicles can be fully equipped for combat and still be successfully loaded. The vehicle is armed with a remote controlled 7.62mm machine gun, a minigun at the rear and self-protection with a Galix smoke dispenser. The vehicle can carry 10 people ― eight troops, a driver and a gunner. France is also to order an upgrade for 200 Leclerc main battle tanks, with a first delivery of a modernized tank in 2021, Erwan said. Sensors and the Bull SICS battle management system, or Scorpion Information Communication System, will bring the tank into the Scorpion’s so-called collaborative combat concept, which seeks to heighten teamwork on the ground and with commanders at the regimental level. An order for the Griffon multipurpose troop carrier is to be raised to ”a target“ of 1,872, up 150 units from a previous total, Erwan said. A first delivery is due by the end of the year, with certification in the second quarter of 2019. Some 936 units are due by 2025. Contracts for those increased orders are expected to be signed later this year after the French Parliament formally adopts the draft military budget law, expected in July. That boost in orders follows the Army’s call for a speedy introduction of the new armored vehicles, to replace an aging fleet of VAB troop carriers. There is a 2,700-strong fleet of VABs, which are some 40 years old. The briefing by Erwan was on a press trip organized by Gicat, the French trade association for makers of land weapons, ahead of the Eurosatory trade show, which runs June 11-15. https://www.defensenews.com/digital-show-dailies/eurosatory/2018/06/08/france-to-double-military-vehicle-order-asking-for-multiple-variants/

Toutes les nouvelles