17 octobre 2019 | International, Aérospatial, Naval, Terrestre, C4ISR, Sécurité

Défense : Merkel et Macron trouvent un accord pour renforcer leur coopération

Les questions de défense ont dominé le conseil des ministres franco-allemand organisé à Toulouse. Un accord pour harmoniser les exportations d'armes a été annoncé. Face à l'accroissement des tensions dans le commerce international, les deux dirigeants ont aussi envoyé un message fort à Airbus.

Par Grégoire Poussielgue

Publié le 16 oct. 2019 à 19h15

Priorité à la défense. Le climat, les droits d'auteur et l'innovation ont, entre autres, été au menu du conseil des ministres franco-allemand qui s'est tenu mercredi à Toulouse, mais les questions de défense ont occupé une place prépondérante. Dans l'enceinte de la préfecture de Haute-Garonne, Emmanuel Macron et Angela Merkel ont pu lever les points de friction et aller plus loin dans leur politique commune de programmes d'armement. Les « blocages importants ont été levés » sur les programmes de développement du char et de l'avion de combat du futur, ont annoncé les deux dirigeants. La date de janvier 2020 a été retenue pour notifier les crédits tant attendus par les industriels de l'aéronautique qui visent la réalisation de prototypes à l'horizon 2025.

La question sensible des exportations d'armes a aussi trouvé une issue. La France et l'Allemagne ont annoncé un accord « juridiquement contraignant sur les règles de contrôle d'exportations d'armement pour les programmes développés en commun ». Cet accord était indispensable pour mener à bien les programmes communs en matière d'armement. Un « résultat concret qui permettra davantage de sécurité », s'est félicitée la chancelière allemande.

Un accord obtenu non sans mal car, depuis un an, les tensions sont fortes. Après l'assassinat, il y a tout juste un an, du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, l'Allemagne a suspendu ses ventes d'armes vers l'Arabie Saoudite, ce que la France n'a pas fait. Avec l'invasion du Kurdistan syrien, les pays européens ont suspendu leurs exportations d'armes vers la Turquie.

Symbole fort sur l'économie

Entre Emmanuel Macron et Angela Merkel, il fallait aussi un geste symbolique fort pour marquer la solidité d'un couple franco-allemand « souvent mis à l'épreuve », comme le dit l'Elysée, et ce avant le Conseil européen de la fin de la semaine. Entre le dossier brûlant du Brexit et le rejet de la candidate française, Sylvie Goulard, à la Commission européenne , sans oublier les tensions commerciales croissantes avec les Etats-Unis, l'environnement européen traverse une zone de fortes turbulences. La relation franco-allemande n'y échappe pas. « J'entends parfois dire que la relation franco-allemande est difficile, c'est la situation du monde qui est difficile. S'il n'y avait que nous, les choses seraient plus simples et avanceraient plus vite », a dit le président français après le conseil.

Pour le premier conseil des ministres franco-allemand depuis la signature, en janvier dernier, du traité d'Aix-la-Chapelle , qui renforce leur coopération, la chancelière allemande et le président français ont aussi manié le symbole.

Avant les rencontres bilatérales et le conseil des ministres à la préfecture de Toulouse, les deux dirigeants ont longuement visité la chaîne de montage de l'A350 sur le site Airbus de Toulouse. Un symbole de « l'excellence européenne » selon le président français et un fer de lance de la coopération franco-allemande depuis un demi-siècle.

Rassurer les salariés

Après l'augmentation des droits de douane décidée par les Etats-Unis, il s'agissait aussi de rassurer les salariés français et allemands travaillant sur le site de Toulouse. « Nous tenions à venir aux côtés d'Airbus pour dire notre confiance dans l'entreprise et tout ce qui est devant elle. Vous allez construire le futur de cette entreprise. Il y a parfois des moments de doute et d'inquiétude mais c'est une entreprise formidablement solide », a déclaré Emmanuel Macron à l'occasion d'une rencontre avec les salariés. Angela Merkel y est aussi allée de son couplet. « Nous ferons tout pour garantir le succès de cette entreprise dans les années à venir », a-t-elle dit.

https://www.lesechos.fr/monde/europe/defense-merkel-et-macron-trouvent-un-accord-pour-renforcer-leur-cooperation-1140681

Sur le même sujet

  • India to launch a defense-based space research agency

    13 juin 2019 | International, Aérospatial, Sécurité

    India to launch a defense-based space research agency

    By: Vivek Raghuvanshi NEW DELHI — In a move to bolster India's space warfare capabilities, the ruling National Democratic Alliance government has approved the creation of the Defence Space Research Organisation. DSRO will provide technical and research support to its parent organization, the Defence Space Agency. Last week, India's Cabinet Committee on Security, led by Prime Minister Narendra Modi, approved the creation of DSRO to also develop space warfare systems and associated technology, according to a Ministry of Defence official. DSRO will be headed by a senior defense scientist who will lead a team of other scientists. The agency is expected to be operational by the end of this year. The organization is also charged with finding and implementing defense applications for India's entire spectrum of space technologies. In April, the government established the Defence Space Agency, or DSA, to command the space assets of the Army, Navy and Air Force, including the military's anti-satellite capability. The agency is also to formulate a strategy to protect India's interests in space, including addressing space-based threats. The MoD official noted that the creation of the two agencies is aimed at developing a multidimensional approach to using outer space for strategic purposes. The DSA will be headed by an Air Force vice marshal and will have a staff of 200 personnel from three wings of the armed forces, according to another MoD official. In addition, the DSA will seek input on space as a domain of warfare from the Indian Space Research Organisation and the Defence Research and Development Organization. India's existing military space agencies — including the Defence Imagery Processing and Analysis Centre, located in New Delhi, and the Defence Satellite Control Centre, located in Bhopal — will be merged with DSA. In March, India also conducted an anti-satellite test, which demonstrated its capability to shoot down satellites in space. https://www.defensenews.com/space/2019/06/12/india-to-launch-a-defense-based-space-research-agency/

  • Pentagon lacks big picture for fighter jet procurement, watchdog says

    23 décembre 2022 | International, Aérospatial

    Pentagon lacks big picture for fighter jet procurement, watchdog says

    The Pentagon plans to spend about $100 billion in the next five years to modernize its tactical aviation fleets.

  • €328 million order in Romania: Rheinmetall to modernize NATO partner's air defence systems

    27 décembre 2023 | International, Terrestre

    €328 million order in Romania: Rheinmetall to modernize NATO partner's air defence systems

    Worth around €328 million, the contract encompasses the delivery of four systems as well as training, spare parts and other services

Toutes les nouvelles