7 juin 2023 | Local, Aérospatial, C4ISR

Bientôt disponible: nouveaux financements et prix pour le défi Contrer les systèmes aéronefs sans pilote

De nouveaux financements et prix seront disponibles pour les innovateurs à tous les stades de développement de la technologie anti-drone grâce au défi du programme Innovation pour la défense, l’excellence et la sécurité (IDEeS) Contrer les systèmes aéronefs sans pilote (CUAS), qui sera lancé cet été.

 

Vous avez un concept novateur pour ce défi, mais vous avez besoin de financement pour démarrer ou poursuivre votre développement ?

 

Avez-vous un prototype innovant qui sera bientôt prêt à faire la démonstration aux Forces armées
canadiennes ?

 

À l'été 2023, le programme IDEeS sollicitera des soumissions pour :

 

  1. De nouveaux concepts CUAS révolutionnaires qu’IDEeS financera pour le développement avec un maximum de 2,5 millions de dollars par innovateur et jusqu'à 11 millions de dollars au total disponibles, et ;
  2. Des prototypes CUAS prêts à être testés et démontrés lors de notre environnement protégé CUAS 2024.
  • Du 27 mai au 21 juin 2024, à Suffield, Alberta.
  • Maintenant, avec un total de 2 millions de dollars de prix attribués lors de l’environnement protégé, avec 1 million de dollars pour la première place,
    500 000 $ pour la deuxième place et 250 000 $ pour la troisième place.
  • Ouvert à toutes les technologies et concepts CUAS, avec un intérêt particulier pour les solutions cinétiques, laser, micro-ondes et autres solutions destructrices.

 

Cette approche simultanée de l’environnement protégé au niveau du développement de concepts de niveau de préparation inférieur et de démonstrations de niveau supérieur permet à des solutions innovantes à n'importe quel stade de développement de postuler et d'être éligibles à un financement potentiel.

 

De plus amples détails et la confirmation des montants de financement seront publiés avec l'appel de candidatures à l'été 2023. Sous réserve de confirmation, les candidatures se clôtureront début octobre 2023 avec des sélections d'innovateurs en novembre 2023 !

 

Visitez la page des environnements protégés du site Web IDEeS pour en savoir plus sur nos anciens environnements protégés CUAS 2019 et CUAS 2022.

 

L'équipe IDEeS

Sur le même sujet

  • Le gouvernement lance un processus concurrentiel ouvert et transparent afin de remplacer les chasseurs du Canada

    12 décembre 2017 | Local, Aérospatial

    Le gouvernement lance un processus concurrentiel ouvert et transparent afin de remplacer les chasseurs du Canada

    Communiqué de presse De Services publics et Approvisionnement Canada Le 12 décembre 2017 - Ottawa (Ontario) - Gouvernement du Canada L'une des principales priorités du gouvernement du Canada est de faire l'acquisition d'aéronefs dont les Forces canadiennes ont besoin afin d'assurer la sécurité des Canadiens, tout en assurant des retombées économiques pour le Canada. Le gouvernement honore sa promesse de mener un processus concurrentiel ouvert et transparent en vue de remplacer en permanence la flotte de chasseurs du Canada. Comme l'indique la politique de défense Protection, Sécurité, Engagement, le Canada fera l'acquisition de 88 chasseurs sophistiqués. Il s'agit du plus important investissement dans l'Aviation royale canadienne en plus de 30 ans. Cet investissement est essentiel, car il permettra d'assurer la sécurité des Canadiens et de remplir les obligations internationales du Canada en matière de défense. Gr'ce à ce processus concurrentiel, le gouvernement du Canada pourra obtenir le bon chasseur à un juste prix et générer des retombées économiques optimales pour les Canadiens. Le gouvernement veillera à ce que les fabricants et les industries canadiennes de l'aérospatiale et de la défense soient consultés au cours du processus. Les propositions feront l'objet d'une évaluation rigoureuse qui portera sur le coût, les exigences techniques ainsi que les retombées économiques. Comme il importe de faire affaire avec des partenaires de confiance, l'évaluation des propositions comprendra aussi un volet sur l'incidence des soumissionnaires sur les intérêts économiques du Canada. S'il est établi à l'évaluation des propositions qu'un soumissionnaire nuit aux intérêts économiques du Canada, ce soumissionnaire sera nettement désavantagé. Ce nouveau volet de l'évaluation ainsi que les lignes directrices sur son application comme outil d'approvisionnement courant seront définis par la tenue des consultations appropriées. De plus, la Politique des retombées industrielles et technologiques s'appliquera à ce marché, c'est-à-dire que le fournisseur retenu sera tenu d'investir au Canada une somme égale à la valeur du contrat. D'ici à ce que les chasseurs qui remplaceront en permanence la flotte actuelle soient en place et opérationnels, le Canada doit s'assurer que les Forces armées canadiennes disposent de l'équipement dont elles ont besoin pour continuer de mener à bien leurs missions, ainsi que respecter ses obligations internationales. Par conséquent, le gouvernement du Canada entend procéder à l'achat de 18 chasseurs supplémentaires auprès du gouvernement de l'Australie. Citations « Comme nous l'avons promis, notre gouvernement lance un processus concurrentiel ouvert et transparent en vue de remplacer notre flotte de chasseurs par 88 appareils sophistiqués. Nous renforçons par ailleurs notre flotte de CF-18 en faisant l'acquisition de chasseurs auprès de l'Australie, pendant que nous menons à bien ce processus d'approvisionnement complexe et important. Nous annonçons donc aujourd'hui que nous nous assurons que nos militaires continuent de disposer de l'équipement dont ils ont besoin pour protéger les Canadiens. Nous comptons aussi tirer parti de ce processus d'approvisionnement pour renforcer les industries canadiennes de l'aérospatiale et de la défense, créer de bons emplois pour la classe moyenne et servir nos intérêts économiques. » L'honorable Carla Qualtrough Ministre des Services publics et de l'Approvisionnement « Nos militaires assument l'énorme responsabilité de veiller à la sécurité des Canadiens tous les jours. L'annonce d'aujourd'hui constitue un jalon important d'un processus qui permettra de doter nos militaires de l'équipement dont ils ont besoin pour s'acquitter de cette responsabilité, ainsi que de remplir les engagements que nous avons pris envers nos partenaires et nos alliés partout dans le monde. » L'honorable Harjit S. Sajjan Ministre de la Défense nationale « Ce projet offre l'occasion de soutenir la compétitivité à long terme des industries canadiennes de l'aérospatiale et de la défense, qui représentent, ensemble, plus de 240 000 emplois au Canada. Nous sommes déterminés à tirer parti de l'acquisition de la future flotte de chasseurs pour soutenir l'innovation, favoriser la croissance des fournisseurs canadiens, y compris les petites et moyennes entreprises, et créer des emplois pour les Canadiens de la classe moyenne. » L'honorable Navdeep Bains Ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique Faits en bref L'annonce d'aujourd'hui marque le début officiel du lancement du processus concurrentiel ouvert visant à remplacer la flotte de chasseurs du Canada. Dans un premier temps, le gouvernement dressera une liste de fournisseurs, qui comprendront des gouvernements étrangers et des fabricants de chasseurs ayant démontré qu'ils étaient capables de répondre aux besoins du Canada, comme il est défini dans l'invitation aux fournisseurs inscrits sur la liste. Toutes les entreprises sont invitées à participer au processus. Une planification approfondie et la mobilisation des intervenants se dérouleront tout au long de 2018 et de 2019. L'attribution du contrat est prévue en 2022, et la livraison du premier chasseur en 2025. Le gouvernement mobilisera les gouvernements étrangers, les fabricants de chasseurs et les industries canadiennes de l'aérospatiale et de la défense pour s'assurer que tous sont bien placés pour participer au processus. L'achat de 88 aéronefs représente une augmentation de la taille de la flotte de plus d'un tiers par rapport à ce qui était prévu avant la politique de défense Protection, Sécurité, Engagement (65 appareils). Ensemble, les industries canadiennes de l'aérospatiale et de la défense représentent plus de 240 000 emplois de qualité. L'aérospatiale est l'une des industries les plus innovatrices et les plus tournées vers l'exportation au Canada. Elle assure plus de 28 milliards de dollars par année au produit intérieur brut du Canada. L'industrie canadienne de la défense compte plus de 650 entreprises qui offrent des emplois de grande qualité à des travailleurs hautement qualifiés. Liens connexes Remplacer et compléter la flotte de CF-18 du Canada Remplacement des CF-18 L'état de l'industrie aérospatiale canadienne : rapport de 2017 https://www.canada.ca/fr/services-publics-approvisionnement/nouvelles/2017/12/le_gouvernement_lanceunprocessusconcurrentielouvertettransparent.html

  • NorthStar Ciel & Terre Inc. annonce des partenariats et un financement supplémentaire de 52 millions de dollars pour sa plate-forme globale d'information sur l'environnement

    15 novembre 2018 | Local, C4ISR

    NorthStar Ciel & Terre Inc. annonce des partenariats et un financement supplémentaire de 52 millions de dollars pour sa plate-forme globale d'information sur l'environnement

    Télésystème Espace, les gouvernements du Canada et du Québec, le groupe européen Space Alliance, et la firme américaine KinetX composent l'équipe NorthStar MONTRÉAL, le 15 nov. 2018 /CNW/ - La marque laissée par les êtres humains sur la Terre menace la viabilité de la planète et la survie des générations futures. La cause de cette menace? Un manque d'outils de gestion et de surveillance de l'impact de l'activité humaine sur notre environnement. La société NorthStar Ciel & Terre Inc. (« NorthStar C&T ») est fière d'annoncer un financement supplémentaire de 52 millions de dollars canadiens octroyé par ses partenaires stratégiques pour le développement de NorthStar, une plate-forme globale d'information sur l'environnement qui transformera notre capacité à gérer l'incidence de l'activité humaine sur la Terre et ses ressources naturelles. Les gouvernements du Canada et du Québec injectent chacun 13 millions de dollars dans le projet, et le solde provient des partenaires privés qui comprennent la société montréalaise Télésystème Espace inc. - l'actionnaire majoritaire de NorthStar C&T - et le groupe européen Space Alliance. Formé par Telespazio et Thales Alenia Space, Space Alliance est un partenariat stratégique unissant leurs sociétés mères Leonardo et Thales, deux importants acteurs de l'industrie aérospatiale d'Italie et de France. Ce montant de 52 millions s'ajoute aux 31 millions de dollars canadiens déjà contribué par les partenaires fondateurs canadiens et américains de NorthStar C&T. La plate-forme NorthStar, basée sur une constellation de 40 satellites, sera dotée de capacités de captation et de transmission hautement sophistiquées. NorthStar permettra de nouvelles percées en matière de gestion continue de l'environnement, notamment la détection de la pollution, l'évaluation de la santé des océans et des cours d'eau planétaires, l'amélioration de la productivité de l'agriculture, la prévention des feux de forêt, et la surveillance des pipelines d'hydrocarbures pour éviter les déversements et la pollution. Déployés en orbite autour de la Terre, les capteurs de la plate-forme NorthStar assureront aussi le suivi des débris orbitaux pour réduire les risques de collision et protéger les satellites et autres biens spatiaux de grande valeur. « Notre objectif ultime est de mieux outiller l'humanité pour préserver la santé de notre planète », explique Stewart Bain, chef de la direction de NorthStar C&T. « L'information fournie par NorthStar permettra aux citoyens, à l'industrie et aux gouvernements de mesurer et de gérer notre impact sur les ressources naturelles de la Terre, de manière à créer un monde plus durable, aujourd'hui et pour les générations futures. La contribution de Télésystème Espace, des gouvernements du Canada et du Québec, et de la Space Alliance est essentielle au succès de notre mission. » Selon le ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique et ministre responsable de Développement économique Canada pour les régions du Québec, l'honorable Navdeep Bains, « le projet de NorthStar est un bon exemple de la capacité du secteur spatial canadien de stimuler la mise au point d'innovations transformatrices et de trouver des solutions à des problèmes concrets. L'investissement de notre gouvernement contribuera à maintenir la place du Québec à l'avant-garde des technologies de l'information de pointe, tout en créant de bons emplois pour la classe moyenne et en permettant à l'économie du pays de soutenir la concurrence à l'échelle mondiale. » « La croissance de l'industrie aérospatiale au Québec est directement liée aux efforts d'innovation des entreprises, selon Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie et de l'Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière. Notre gouvernement réitère son appui à l'essor de cette industrie essentielle à l'économie du Québec, en donnant les moyens à des entreprises novatrices de réaliser leurs ambitions. C'est pourquoi, le gouvernement du Québec est fier de soutenir le projet de NorthStar, qui engendrera de nouvelles expertises et des emplois de qualité dans le secteur de l'aérospatiale, mais aussi dans le secteur des technologies de l'information et des communications. » Dans une déclaration commune de Space Alliance, Luigi Pasquali et Jean-Loïc Galle, respectivement chefs de la direction de Telespazio et de Thales Alenia Space, se sont dits enchantés de ce partenariat stratégique : « Cet investissement dans la plate-forme NorthStar est parfaitement aligné à l'offre internationale de Space Alliance, et nous sommes convaincus que cette solution novatrice profitera à nos clients en répondant à leurs besoins prioritaires. » Les services commerciaux d'observation terrestre et de suivi des objets spatiaux sont des secteurs en croissance rapide, qui annoncent le futur de l'économie spatiale tant au Canada qu'à l'échelle mondiale. Lorsqu'elle sera entièrement opérationnelle, la plate-forme NorthStar créera quelque 400 emplois directs hautement qualifiés et environ 1 200 emplois indirects dans les domaines des mégadonnées et de l'analytique, et soutiendra l'expansion des industries de l'aérospatiale, de la conception de satellites et de capteurs, au Canada comme à l'étranger. Les données recueillies seront rendues disponibles par l'intermédiaire de la plate-forme AGILE (Applications for Global Innovation and Leadership) de NorthStar, en collaboration avec une communauté mondiale de développeurs d'applications. À l'échelle internationale, les différents centres AGILE alimenteront des groupes d'activité fondés sur les mégadonnées et l'analyse prédictive dans le but de créer la première génération d'applications intelligentes de protection de l'environnement. Comme le souligne le chef de la direction de NorthStar, le premier centre AGILE verra le jour à Montréal, au Canada. « En raison de son impressionnant bassin de professionnels des technologies de l'information, de l'intelligence artificielle et de l'aérospatiale, ainsi que de sa qualité de vie qui attire les candidats internationaux les plus prometteurs, Montréal représente la ville idéale où baser la plate-forme NorthStar », précise M. Bain. Le financement octroyé par le gouvernement du Canada comprend 9,5 millions provenant du Fonds stratégique pour l'innovation, et 3,5 millions offerts par Développement économique Canada pour les régions du Québec. Le gouvernement du Québec investit pour sa part 13 millions par l'entremise du Fonds du développement économique (FDE). Avec les montants annoncés aujourd'hui, NorthStar C&T a recueilli un total de 83 millions de dollars canadiens pour sa plate-forme NorthStar. À PROPOS DE NORTHSTAR Faisant appel à une constellation de 40 satellites équipés de capteurs hyperspectraux, infrarouges et optiques, la plate-forme NorthStar détectera et analysera en continu la chimie fine des objets sur la surface complète de la Terre. Gr'ce à une évaluation de données et une analyse prédictive sophistiquées, NorthStar fournira des résultats d'observation de la Terre avec une dimension, une précision, une richesse et une rapidité jamais vues auparavant. Les services de connaissance de la conjoncture spatiale offerts par NorthStar permettront d'identifier et de suivre plus de 300 000 objets en orbite autour de la Terre, qui sont classés comme débris spatiaux, et d'en prévoir la trajectoire. Cette avancée améliore considérablement les capacités actuelles de surveillance, et revêt une importance cruciale pour l'industrie satellitaire en expansion, exploitée par les secteurs public et privé. Les actionnaires fondateurs de NorthStar C&T comprennent Télésystème Ltée et KinetX Inc. Située à Montréal, la société de portefeuille des secteurs des médias et de la technologie Télésystème est un chef de file des télécommunications internationales et qui soutient des entreprises technologiques en démarrage et connaissant une forte croissance. KinetX Inc est une société d'ingénierie américaine spécialisée en dynamique orbitale et à l'origine du concept NorthStar. Télésystème Espace Inc., l'actionnaire majoritaire de NorthStar Ciel & Terre Inc., est une entreprise canadienne détenue conjointement par Télésystème Ltée et un affilié de Rogers Telecommunications Limited (RTL), créée pour aider à définir et appuyer le lancement de la plate-forme globale d'information sur l'environnement NorthStar. RTL est une société de portefeuille privée de la famille Rogers qui, conjointement avec des sociétés affiliées, contrôle Rogers Communications Inc., une des plus grandes entreprises de télécommunications et de médias au Canada. SOURCE NorthStar Earth & Space Renseignements : Site Web : northstar-data.com; Contact médias : Jean-Philippe Arseneau, 1 514 953-8597, jean-philippe.arseneau@northstar-data.com https://www.newswire.ca/news-releases/northstar-ciel--terre-inc-annonce-des-partenariats-et-un-financement-supplementaire-de-52-millions-de-dollars-pour-sa-plate-forme-globale-dinformation-sur-lenvironnement-700597551.html

  • Canadian Space Agency Prepares for Busy Six Months of Industry Events

    13 août 2019 | Local, Aérospatial

    Canadian Space Agency Prepares for Busy Six Months of Industry Events

    The Canadian Space Agency (CSA) is seemingly doing more industry events these past few years than in the past, and the next six months will see up six events scheduled. The upcoming events are: September 16 – 20: CSA 2019 Fall Industry days – Canadian industry stakeholders will have the opportunity to explore the Lunar Gateway Program and meet with international primes to discuss potential partnerships at CSA Headquarters in Saint-Hubert. QC. More information released coming soon. October 17 – 18: CSA International Industry Days – Canadian industry will have the opportunity to meet with representatives of German and Brazilian space industries, governments and military at CSA Headquarters in Saint-Hubert, QC. More information released coming soon. October 21 – 25: International Astronautical Congress (IAC) 2019 – Satellite Canada Innovation Network Inc. (SatCan) is leading the Canada Pavilion at the 70th International Astronautical Congress 2019 being held in Washington, DC. Over 4,000 people are expected as the Americans put on a show for the 50th anniversary of the Apollo 11 moon mission. February 2020: Investment Space 2020 – The inaugural InvestmentSpace event last February was very successful so the CSA is planning the next edition for February 2020. Exact dates and location TBC. The CSA is also planning possible delegations to Australia and Japan depending on industry interest. Australia: GEO Ministerial, 4-9 November 2019, Canberra Last year, the Canadian Space Agency (CSA) signed a Memorandum of Understanding (MOU) with the Australian Space Agency (ASA) that establishes a cooperative framework for joint activities, exchange of expertise, greater cooperation in the areas of research and development, academic exchange and industry collaboration. In line with the agreement, the CSA is considering a mission to Australia on the margins of the Group on Earth Observation (GEO) Ministerial Summit and Industry Track (detailed information attached) in Canberra. This could take various forms, including 1) Outreach Program and 2) Booth where you can exhibit your products. In addition, GEO events may provide opportunities to network with potential Asian partners and with the Digital Africa Initiative. If there is enough interest, the CSA could work with Trade Commissioner Service in Australia to develop an outreach program, including meetings with Australia Space Agency senior officials and B2Bs with Australian companies. Expo space (Canada Booth) during GEO week could be arranged if there is enough interest from the Canadian space industry. For 2019 the GEO Secretariat is introducing a new Associate Member category designed to encourage industry's participation in GEO. Associate Members would be invited to participate in GEO Plenaries, thus providing insights into the data and information needs of the GEO community to potentially inform investments and gain access to market opportunities in the GEO member states. Canada's lead for GEO, Environment and Climate Change Canada, would have to provide Canadian companies with a Letter of Support to become an Associate Member (the CSA could facilitate this process). Would you be interested in participating in this mission? YES/NO Would you be interested in participating in a Canadian booth at the Expo? YES/NO Would you be interested in becoming a GEO Associate Member? YES/NO Japan: Option 1 – CSA-led Mission and attendance to DSEI, 18-19 November 2019, Chiba and Tokyo This potential mission could be co-organized between CSA and Canadian Association of Defence and Security Industries (CADSI), and would include participation to the DSEI and access to Canadian Pavilion organized by CADSI . DSEI Japan would be an important defence event and will bring together participants from the global defence and security sector, as well as the Japanese defence community to explore partnerships, innovative projects and share knowledge. The CSA could work with Trade Commissioner Service Tokyo to develop an additional space-focused outreach program to include site visits and meetings with senior JAXA officials and Japanese industry sector organisations, on the margins of DSEI event. Would you be interested to participate in this mission? YES/NO Would you be interested to be part of CADSI Canadian Pavilion during DSEI event: YES/NO Japan: Option 2 – CSA-led Stand Alone Mission (end of January – early February 2020), Tokyo The CSA could develop a space-focused outreach program with the Trade Commissioner Service to include site visits and meetings with senior JAXA officials and Japanese industry sector organisations; the approximate duration of this mission would be 1 week. Would you be interested to participate in this mission? YES/NO If interested in the Australia or Japan opportunities, the CSA was looking for responses to these questions by last Friday emailed to asc.relationsindustrie-industryrelations.csa@canada.ca. As well they were asking you to include specific areas of interest (your interested in) to ensure that outreach programs and meetings with foreign government officials are relevant to your needs. http://spaceq.ca/canadian-space-agency-prepares-for-busy-six-month-of-industry-events/

Toutes les nouvelles