Back to news

October 6, 2021 | International, C4ISR, Security

Decoding training data - Skies Mag

Paladin AI is channeling the power of machine learning to make pilot training less expensive and more effective.

https://skiesmag.com/news/decoding-training-data/

On the same subject

  • Japan unveils timeline for indigenous fighter jet program

    July 10, 2020 | International, Aerospace

    Japan unveils timeline for indigenous fighter jet program

    By: Mike Yeo    20 hours ago MELBOURNE, Australia — Japan has created a timeline for the development and fielding of its locally made next-generation fighter jet, with serial production set to start at the beginning of the next decade. The Japanese Ministry of Defense presented the draft development plan for the fighter program to a group of lawmakers from the ruling Liberal Democratic Party on Tuesday, which showed that full-scale production is due to begin in 2031. The ministry added that the prime contractor for the program will be selected by early next year, although it could happen as soon as October 2020. This is to allow for the basic design for the airframe and engine to be launched before the end of the current Japanese fiscal year, which ends March 31, 2021. The next step would be the production of the first fighter prototype, which is planned to begin in 2024, with flight tests earmarked to start in 2028 following finalization of the design and production plans. The new fighter is slated to replace about 90 Mitsubishi Heavy Industries F-2 fighters, which are due to be phased out in the mid-2030s, as its replacement is to be formally introduced into service in 2035. Japan previously said the new fighter will be stealthy and interoperable with the U.S. military. Japan has researched and developed fighter technology over the past decade, including work on stealth designs and materials, active electronically scanned array radars, and afterburning turbofan engines. In addition, the U.S. ally also conducted a series of test flights of a locally designed and built fighter technology demonstrator between 2016 and 2018 in order to validate its work. The country used the data gleaned from the test program to further refine its indigenous capabilities. Despite these efforts, the country is still the largest customer of the American Lockheed Martin F-35 fighter jet, with plans to eventually operate 157 F-35s, including 42 of the short-takeoff-and-vertical-landing F-35B variant. These will be used to equip the Japan Maritime Self-Defense Force’s anti-submarine helicopter destroyer Izumo, which is being refurbished to accommodate F-35B operations. https://www.defensenews.com/air/2020/07/09/japan-unveils-timeline-for-indigenous-fighter-jet-program/

  • Fin d'une 5eme campagne d'essais pour le Neuron, structurante pour le SCAF

    February 24, 2020 | International, Aerospace

    Fin d'une 5eme campagne d'essais pour le Neuron, structurante pour le SCAF

    Une nouvelle campagne d’essais en vol du démonstrateur technologique de drone de combat furtif nEUROn vient de s’achever à DGA Essais en vol (Istres). Le drone furtif de Dassault Aviation s'est essayé au combat collaboratif.  A Paris ce 20 février, la ministre Florence Parly recevait les délégations allemandes et espagnoles pour la signature du contrats de développement des démonstrateurs du SCAF.   Ci-dessus: une vue d'artiste datant de plusieurs années montrant un drone de combat aux côtés du Rafale - Dassaut Aviation     La DGA (Direction générale de l’armement) a annoncé la fin de la cinquième campagne d'essais en vol du démonstrateur nEUROn. Mandatée par elle-même au profit de l’Etat, elle "a été menée en coopération avec Dassault Aviation pour la mise en œuvre du vecteur aérien et avec la participation des forces. Un de ses objectifs était d’étudier l’utilisation d’un drone de combat furtif dans un contexte opérationnel, impliquant également une réflexion sur les tactiques de défense face à un tel vecteur."   L'information principale concernant cette nouvelle campagne est la réalisation d'un vol d’essai en ambiance de combat collaboratif réalisé avec 5 Rafale et  1 Awacs, "dans des configurations tactiques multiples".   Les résultats sont en cours d’analyse approfondie. Ils apporteront selon la DGA des éléments majeurs pour aiguiller les choix d’architecture et de technologie du SCAF.   Programme à - seulement - 450 millions d'euros entamé il y a une douzaine d'années, le Neuron prouve une nouvelle fois toute la pertinence d'une politique active dans le domaine des démonstrateurs.  Et si l'on parle aujourd'hui surtout des "remote carriers" dans le cadre du SCAF (système de combat aérien futur), il ne fait pas de doute qu'un drone de combat furtif aura toute sa place dans cette architecture, aux côtés du Rafale, du futur chasseur européen, et autres effecteurs déportés...  Signature du contrat de démonstrateur du SCAF   Et ce 20 février à Paris, près d'une semaine après l'aval du Bundestag (voir lien ci-dessous), la ministre des Armées Florence Parly recevait les autres parties au programme SCAF, à savoir les Allemands et les Espagnols, pour la signature du contrat de démonstrateurs.    Lire aussi: Lancement de la phase de démonstrateur du SCAF     Comme convenu, Dassault Aviation (qui pour l’occasion exhibait des maquettes du "NGF") hérite de la maîtrise d'ouvrage pour le futur chasseur, avec Airbus DS  comme "main partners". Airbus est maître d'oeuvre pour les remote carriers, avec la collaboration de MBDA, collaboration qui était déjà affichée au Bourget en juin 2019, et est également en charge avec Thalès du "Air combat cloud" (ACC), à savoir l'architecture numérique du SCAF. Safran et MTU s'occuperont de la motorisation, mais le démonstrateur du chasseur utilisera lui vraisemblablement les moteurs M88 du Rafale.   Le tout est chapeauté par la DGA, manager du programme.   Si les démonstrateurs, dont l'avion, doivent voler en 2026, et qu'environ 150 millions d'euros ont été apportés au programme pour ces études préliminaires, il s'agira de trouver 4 milliards d'euros d'ici 2025, et 8 au total d'ici 2030.   S'agissant de la participation espagnole, qui doit se clarifier durant les prochains mois, trois entreprises s'ajoutent à la participation de Madrid, principalement sur les drones. Il s'agit de GMV, SENER Aeroespacial et Tecnobit Grupo Oesia, qui ont annoncé ce 17 février un accord dans le cadre du plan industriel coordonné par le ministère espagnol de la Défense. La problématique Indra, que l'Espagne insiste pour intégrer au développement de l'ACC en dépit des réticences d'Airbus, reste à régler cependant. http://www.paxaquitania.fr/2020/02/fin-dune-5eme-campagne-dessais-pour-le.html

  • Lockheed Martin defends value of F-35 as USAF programme under new pressure

    February 22, 2021 | International, Aerospace

    Lockheed Martin defends value of F-35 as USAF programme under new pressure

    Lockheed Martin is defending the value of the F-35 stealth fighter as the US Air Force (USAF) is for the second time in two years considering buying a cheaper fourth-generation fighter aircraft for its fleet recapitalization plans.

All news