Filtrer les résultats :

Tous les secteurs

Toutes les catégories

    8932 nouvelles

    Vous pouvez affiner les résultats en utilisant les filtres ci-dessus.

  • Royal Canadian Air Force to buy air-to-air missiles from U.S.

    1 novembre 2017 | International, Aérospatial

    Royal Canadian Air Force to buy air-to-air missiles from U.S.

    Nov. 1 (UPI) -- The State Department announced Wednesday a possible sale of up to 32 AIM-120D Advanced Medium Range Air-to-Air Missiles to one of America's "Five Eyes" partner, Canada. Congress was notified of the possible $140 million sale on Tuesday, which includes the 32 AMRAAMs, as well as 18 AMRAAM Captive Air Training Missiles; four AMRAAM Non-Development Item-Airborne Instrumentation Units, two AMRAAM Instrumented Test Vehicles, seven spare AMRAAM guidance units and four spare AMRAAM control sections for use on their F/A-18 aircrafts. "Included in the sale are containers; storage and preservation; transportation; aircrew and maintenance training; training aids and equipment, spares and repair parts; warranties; weapon system support and test equipment; publications and technical documentation; software development, integration, and support; system integration and testing; U.S. Government and contractor engineering, technical, and logistics support; and other related elements of logistics and program support," the Defense Security Cooperation Agency said in a press release. The missiles will be used on Royal Canadian Air Force fighter aircraft and are said to contribute to the foreign policy and national security objectives of the U.S. by helping to improve the security of a NATO ally. DSCA says the sale of armament is required to support the Royal Canadian Air Force fighters to "optimally fulfill" both North American Aerospace Defense and NATO missions. The deal also meets the U.S. Northern Command's goals of combined air operation's interoperability and standardization between Canadian and U.S. forces, according to the press statement. The State Department assesses that the proposed sale of equipment and support will not alter the basic military balance in the region, in addition to having no adverse impact on U.S. defense readiness as a result of the sale. Raytheon Missile Systems, out of Tucson, Ariz., will provide the equipment and support for the Royal Canadian Air Force. https://www.upi.com/Defense-News/2017/11/01/Royal-Canadian-Air-Force-to-buy-air-to-air-missiles-from-US/9601509554420/

  • TOUS LES VOYANTS SONT AU VERT : RÉGLÉ AU QUART DE TOUR, LE NAVIRE DE SOUTIEN MILITAIRE DE LA CLASSE RESOLVE EST LANCÉ

    31 octobre 2017 | Local, Naval

    TOUS LES VOYANTS SONT AU VERT : RÉGLÉ AU QUART DE TOUR, LE NAVIRE DE SOUTIEN MILITAIRE DE LA CLASSE RESOLVE EST LANCÉ

    Ville de Québec, lundi le 16 octobre 2017 – Chantier Davie Canada inc. a annoncé aujourd'hui que la fin de semaine dernière, l'entreprise a procédé au lancement du plus grand navire militaire jamais livré par un chantier naval canadien, et ce, en respectant les délais et le budget, à un coût concurrentiel à l'échelle internationale. La mise en service de tous les systèmes à bord a commencé au début du mois de septembre. Le 16 novembre 2017, le navire sera soumis aux essais en mer en vue d'atteindre la capacité opérationnelle totale (FOC). Lors des essais en mer supervisés par Lloyd's Register, des éléments tels que la sécurité, la qualité, les systèmes ainsi que la fonctionnalité du navire seront testés afin de s'assurer qu'ils satisfont aux spécifications et aux normes militaires élevées selon lesquelles le navire a été construit. La qualité de la construction et la conception moderne de ce navire, muni des systèmes navals canadiens les plus récents, témoignent non seulement de l'expérience, de l'infrastructure et de l'expertise hors pair de Davie, mais également de l'incroyable contribution de centaines de fournisseurs canadiens. Plus de 900 entreprises canadiennes ont participé à la construction du navire, notamment en fournissant des équipements militaires spécifiques essentiels comme le système tactique et de navigation intégré (INTS), le système de ravitaillement en mer (REM) conforme aux normes de l'OTAN, ainsi que le système naval de contrôle intégré de plateforme. Alex Vicefield, Président de Chantier Davie Canada inc., a affirmé : « La livraison de ce navire montre clairement qu'il existe un chantier naval canadien ayant la capacité de fournir des plateformes navales complexes en respectant les délais et le budget, et ce, à un coût concurrentiel à l'échelle internationale. Sachant que la Marine royale canadienne avait besoin de ce navire de façon urgente, nos 1 400 employés ont travaillé jour et nuit pour qu'il soit livré non seulement dans les temps, mais aussi en répondant aux exigences de qualité lui permettant de servir le Canada fièrement pendant des décennies. Le succès de cette conception multifonctionnelle, rendant le navire apte autant à des opérations de combat qu'à des opérations humanitaires, a suscité l'intérêt des marines du monde entier. » Spencer Fraser, Chef de la direction de Federal Fleet Services, a ajouté : « Les membres de notre équipage canadien sont tous à bord, prêts à débuter les opérations aux côtés des marins de la Marine royale canadienne. Nous nous préparons pour ce moment depuis deux ans et, très prochainement, nous serons prêts à soutenir les Forces canadiennes lors de tout thé'tre d'opérations, partout dans le monde et à pied levé. » http://www.davie.ca/fr/news/tous-les-voyants-sont-au-vert-regle-au-quart-de-tour-le-navire-de-soutien-militaire-de-la-classe-resolve-est-lance/

  • The Royal Canadian Navy to Deploy OSI’s ECPINS Warship 6.2 on all Ships and Submarines

    31 octobre 2017 | Local, Naval

    The Royal Canadian Navy to Deploy OSI’s ECPINS Warship 6.2 on all Ships and Submarines

    OSI Maritime Systems is pleased to announce that the Royal Canadian Navy (RCN) will deploy ECPINS® Warship 6.2 on all ships and submarines. ECPINS is recognized as the most advanced Warship Electronic Chart Display and Information System (WECDIS), with military capabilities well beyond NATO WECDIS STANAG 4564. STANAG 4564 defines the primary function of WECDIS, which is to contribute to safe navigation and to enhance the conduct of warfare. Further, OSI has received Marine Equipment Directive (MED) Type Approval certification from DNV GL for ECPINS against new International Hydrographic Organization (IHO) and International Electrotechnical Commission (IEC) standards for ECDIS. These international maritime standards are a requirement of NATO WECDIS STANAG 4564. “We are proud of our relationship with the RCN which began in 2001 with a fleet-wide installation of ECPINS,” said Ken Kirkpatrick, President & CEO. “We attribute that beginning with where OSI is today, a leading provider of integrated navigation and tactical solutions to many of the NATO and Allied navies. In addition, OSI is now a major player in the warship Integrated Bridge System (IBS) market – in fact, we are presently delivering IBS to the Arctic Offshore Patrol Ship project.” Headquartered in Burnaby, BC, OSI is the only 100 percent Canadian company that produces and delivers a complete range of naval integrated navigation and tactical solutions across four continents. For more information: Simon Wills +1 778-373-4655 simon.wills@osimaritime.com http://osimaritime.com/mediaReleases/OSI_release20171024_RCN_ECPINS_Upgrade.pdf

  • Discovery Air Defence remporte un contrat des services d’entraînement aéroportés à long terme

    31 octobre 2017 | Local, Aérospatial

    Discovery Air Defence remporte un contrat des services d’entraînement aéroportés à long terme

    Montreal, 31 Octobre, 2017 - Discovery Air Defence Services Inc. («DA Defence»), une filiale en propriété exclusive de Discovery Air Inc., a annoncé aujourd'hui qu'elle a remporté un contrat de longue durée pour les services d'entraînement aéroportés impartis (« SEAI ») du gouvernement du Canada. Ce contrat est d'une durée de 10 ans avec une option de deux ans et une deuxième option de 17 mois. DA Defence fournira des services SEAI aux Forces armées canadiennes à partir de bases d'opérations permanentes situées dans quatre provinces canadiennes différentes à l'aide d'une flotte d'aéronefs Alphajet et Learjet modernisés. «C'est un honneur d'avoir été choisi comme partenaire à long terme du Canada pour SEAI en offrant une solution clé en main fabriquée au Canada», a déclaré Paul Bouchard, président de DA Defence. Notre équipe exceptionnelle de pilotes de CF-18 et d'instructeurs d'armes de combat chevronnés combinée à notre équipe de maintenance, d'ingénierie et de soutien continuera de dispenser l'entraînement aérien le plus complet au monde pour préparer les militaires canadiens aux défis et menaces en constante évolution au Canada et ses alliés au-delà de 2030. «Au cours des 12 dernières années, nous avons dépassé toutes les attentes de nos clients pour devenir le fournisseur de choix d'entraînement aérien au Canada», a déclaré Didier Toussaint, président du groupe et directeur des opérations de DA Defence. «Nos antécédents éprouvés en matière de sécurité, d'expérience et d'innovation continueront de servir les hommes et les femmes des Forces armées canadiennes à l'avenir. Je suis également très fier que cette attribution de SEAI à long terme soutienne les avantages économiques et technologiques continus du secteur aérospatial de Montréal et rehausse les capacités industrielles clés du Canada en aérospatiale sur la scène mondiale». Messieurs Bouchard et Toussaint sont tous les deux des anciens pilotes de CF-18 et instructeurs d'armes de combat. DA Defence est le fournisseur des services d'entraînement aéroportés clé en main le plus expérimenté au monde. Avec ses huit principales bases opérationnelles sur trois continents, DA Defence exploite la plus grande flotte privée d'avions de chasse et d'appui au combat du monde. Avec un dossier de sécurité inégalé, dont 66 000 heures de vol sans accident, DA Defence, avec sa filiale américaine à part entière, Top Aces Corp., est le fournisseur exclusif des services de formation aéroportée des forces armées canadiennes, allemandes et australiennes. Le mélange unique d'avions de combat modernes et de missions spéciales de DA Defence, dotés de capacités représentatives de la 4e génération, offre les profils de mission, la flexibilité et la disponibilité exigés par les Forces armées canadiennes et les principales forces aériennes du monde. À propos de DA Defence et Discovery Air DA Defence et sa filiale américaine, Top Aces Corp., possèdent la plus grande flotte privée d'avions de chasse au monde. La formation fournie appuie la préparation opérationnelle des avions de chasse actuels et futurs. Apprenez-en davantage sur la façon dont DA Defence change la face de la formation au combat aérien à www.discoveryair-ds.com/accueil. #CdnInnovation #AeroInnovates Discovery Air Inc. est un chef de file mondial dans les services d'aviation spécialisés. Nous offrons une formation de combat aérien exceptionnelle; services d'avions équipés de medevac; services d'affrètement aérien; opérations d'hélicoptères et le soutien au transport et à la logistique pour assurer la disponibilité opérationnelle, la santé, la sécurité et les lignes de vie vitales pour nos clients et les communautés que nous desservons. Les débentures convertibles non garanties de Discovery Air sont négociées à la Bourse de Toronto (symbole DA.DB.A). Pour plus d'informations: Discovery Air Defence Garrick Ngai Directeur marketing Garrick.Ngai@discoveryair.com 514-694-5565 Discovery Air Relations avec les investisseurs Numéro sans frais (866) 903 3247 http://www.discoveryair-ds.com/page?a=2047&lang=fr-CA

  • Le Symposium OACI sur l’identification des voyageurs souligne le rôle clé de l’aviation dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière

    26 octobre 2017 | International, Aérospatial, Sécurité

    Le Symposium OACI sur l’identification des voyageurs souligne le rôle clé de l’aviation dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière

    ​Mme Liu, Secrétaire générale de l'OACI, a prononcé l'allocution d'ouverture du 13e Symposium sur la stratégie du Programme d'identification des voyageurs (TRIP) de l'OACI, qui se tient au siège de l'institution onusienne à Montréal. Rendez-vous mondial portant sur la gestion des documents de voyage et de l'identité, ce tout dernier Symposium TRIP est considéré comme une étape importante pour maintenir l'élan mondial à l'égard des priorités de lutte anti-terroriste qu'a récemment suscité le Conseil de sécurité des Nations Unies. Montréal, le 26 octobre 2017 – La lutte contre les mouvements terroristes et criminels internationaux a franchi une étape cette semaine, alors que des experts et des hauts fonctionnaires se sont réunis à l'occasion du 13eSymposium sur la stratégie du Programme d'identification des voyageurs (TRIP) de l'OACI. « La stratégie TRIP de l'OACI renforce la ligne de défense mondiale contre les mouvements terroristes internationaux, la criminalité transfrontalière et les nombreuses autres menaces qui pèsent sur la sécurité et la sûreté de la société civile et de l'aviation internationale », a fait valoir Mme Liu, Secrétaire générale de l'OACI, dans son allocution d'ouverture. « La majorité de nos travaux dans ce domaine sont principalement réalisés conformément à l'Annexe 9 à la Convention de Chicago – Facilitation. Les activités de facilitation appuient résolument les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies et la Stratégie TRIP de l'OACI contribue de manière importante aux Résolutions 2178 et 2309 du Conseil de sécurité des Nations Unies. » Rendez-vous mondial portant sur la gestion des documents de voyage et de l'identité, ce tout dernier Symposium TRIP est considéré comme une étape importante pour maintenir l'élan mondial à l'égard des priorités de lutte anti-terroriste qu'a récemment suscité le Conseil de sécurité des Nations Unies. Mme Liu avait présenté un exposé général de la sûreté de l'aviation au Conseil de sécurité des Nations Unies en septembre, après avoir été invitée à la réunion du Comité contre le terrorisme (CTC) en juillet 2017. Outre le renforcement des inspections/filtrages et des contrôles de sûreté, le CTC a souligné l'importance du rôle des compagnies aériennes dans le suivi des déplacements dans le monde des passagers présentant un risque plus élevé. « Le CTC a expressément reconnu l'importance du partage des renseignements préalables concernant les voyageurs (RPCV) par les autorités nationales », a noté Mme Liu. « Bien que de nombreux États n'aient toujours pas mis en place des programmes relatifs aux RPCV, je tiens à leur rappeler que le partage des RPCV est obligatoire depuis le 23 octobre dernier, en vertu de l'Annexe 9 de l'OACI ». Les séances tenues dans le cadre du Symposium TRIP 2017 ont permis aux participants de s'informer sur les dernières mesures d'inspection/filtrage et de sûreté fondées sur les risques, tout en soulignant l'importance des partenariats et du renforcement des capacités alors que les États œuvrent à renforcer leurs lignes de défense respectives. « La mise en œuvre par les États de la stratégie TRIP nécessite une action coordonnée entre de nombreux États et entités de l'industrie, mais nous sommes aussi conscients que les divers gouvernements ne disposent pas des mêmes capacités à mettre en œuvre le Programme TRIP. L'OACI et les États s'emploient à résorber cet écart en favorisant la coopération entre les États et l'industrie, en renforçant la coordination régionale et locale, et en obtenant la contribution de donateurs », a indiqué Mme Liu. La question des orientations approfondies dont ont besoin les États pour la planification et la mise en œuvre du programme TRIP a été abordée plus en détail dans le cadre du lancement du Recueil TRIP de l'OACI. Ce nouveau document de référence exhaustif présente les initiatives connexes de partenaires tels que l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), INTERPOL, l'Union européenne, l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et l'Organisation mondiale pour les migrations (OIM), et rassemble divers éléments indicatifs de l'OACI supplémentaires. Le Symposium TRIP 2017 a coïncidé avec deux ateliers OACI importants sur le Répertoire de clés publiques (RCP) et l'adoption de nouvelles approches en matière de RPCV, tenus en parallèle et en partenariat avec la Direction exécutive du Comité contre le terrorisme (DECT) des Nations Unies et d'autres organisations internationales. Si le Panama est récemment devenu le 59e État à tirer profit de la validation encryptée du RCP, qui maximise les avantages de la sûreté des passeports électroniques, Mme Liu a souligné que l'OACI s'attend à ce que davantage d'États adhèrent au RCP dans les mois à venir. « S'il est vrai que plus de 80 % des passeports électroniques en circulation dans le monde sont délivrés par des États qui participent déjà au RCP, de nombreux États ne s'en prévalent toujours pas pour authentifier les données contenues dans la puce », a-t-elle réitéré. Le Symposium TRIP 2017 était centré sur le thème « Renforcer la sûreté et l'efficacité du transport aérien », pour refléter le fait que des technologies de sûreté bien conçues contribuent aussi à l'amélioration de l'expérience des passagers et, de manière plus générale, de l'efficacité des processus de facilitation. « C'est uniquement en nous assurant d'équilibrer ces deux priorités que les solutions que nous proposons seront véritablement durables », a conclu Mme Liu. Outre le Symposium et ses ateliers, les participants à l'édition 2017 ont pu visiter une exposition éclectique présentant les dernières innovations de l'industrie en matière de technologies et de processus. Le Symposium a rassemblé près de 600 fonctionnaires venant de 82 États et de 14 organisations internationales et prendra fin aujourd'hui à l'OACI. https://www.icao.int/Newsroom/Pages/FR/ICAO-traveller-identification-event-highlights-key-aviation-role-in-combatting-terrorism-and-cross-border-crime.aspx

  • Le gouvernement du Canada annonce les propositions retenues dans le cadre du Programme de science et technologie pour la connaissance de la situation dans tous les domaines

    20 octobre 2017 | Local, Aérospatial, C4ISR

    Le gouvernement du Canada annonce les propositions retenues dans le cadre du Programme de science et technologie pour la connaissance de la situation dans tous les domaines

    Le 20 octobre 2017 – Ottawa Le Programme de science et technologie pour la connaissance de la situation dans tous les domaines (CSTD) appuiera l'élaboration d'options, sur une période de cinq ans, pour améliorer la connaissance de la situation des voies d'approche aériennes, maritimes de surface et sous-marines du territoire canadien, particulièrement dans l'Arctique. Les solutions de surveillance examinées et retenues dans le cadre du Programme de science et technologie pour la CSTD renforceront la capacité du gouvernement du Canada à exercer sa souveraineté dans le Nord et offriront une meilleure connaissance des questions de sûreté et de sécurité ainsi que des activités commerciales et de transport dans l'Arctique canadien. Les contributions du Canada à la sécurité de la région arctique font également partie des relations canado-américaines en matière de défense. Ce n'est nulle part aussi apparent que dans les efforts concertés pour renouveler le Système d'alerte du Nord (SAN) et moderniser des éléments du Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord (NORAD). À mesure qu'évoluent les questions de sécurité dans l'Arctique, le Canada et les États-Unis continuent de travailler côte à côte pour sécuriser nos voies d'approche aériennes et maritimes communes. Le Système d'alerte du Nord (SAN) est une chaîne de stations radars sans personnel dans l'Arctique canadien, qui assure une surveillance aérospatiale des voies d'approche nordiques au Canada et aux États-Unis. Alors que le SAN actuel arrive à la fin de sa durée de vie utile du point de vue technologique et fonctionnel, l'ensemble des menaces potentielles pour le continent, comme celles que posent les missiles de croisière, est devenu de plus en plus complexe et difficile à détecter. C'est pourquoi le Canada et les États-Unis ont mis en place une collaboration bilatérale dans la recherche de solutions technologiques novatrices aux défis à la sécurité du continent, y compris l'alerte lointaine. Des études sont en cours pour déterminer la meilleure façon de remplacer cette importante capacité dans le cadre de la modernisation générale du NORAD. Le Programme de science et technologie pour la CSTD fait partie de cette collaboration bilatérale. Voici les propositions retenues à la suite du premier appel de propositions : Titre : Acoustic Source for Ocean Propagation Experimentation Fournisseur : GeoSpectrum Technologies Inc. Lieu : Dartmouth (Nouvelle-Écosse) Domaine : Surveillance sous-marine Type de projet : Démonstration technologique Financement : 4 953 038 $ (jusqu'au 31 mars 2020) GeoSpectrum Technologies Inc. s'est vu attribuer un contrat pour concevoir, élaborer, construire et tester une source acoustique qui servira à des expériences scientifiques sur la propagation sonore sous-marine. Un tel mécanisme pourrait faire partie de futurs systèmes capables d'assurer des communications sous-marines sur de longues distances; par exemple, dans un véhicule sous-marin sans pilote engagé dans des travaux d'arpentage en pleine mer ou sous la glace. Titre : Acoustic Array for Persistent Under-Ice Vehicles Fournisseur : GeoSpectrum Technologies Inc. Lieu : Dartmouth (Nouvelle-Écosse) Domaine : Surveillance sous-marine Type de projet : Recherche et développement Financement : 1 944 175 $ (jusqu'au 20 septembre 2019) Le but de ce projet est de concevoir et construire un réseau de capteurs adapté au tractage par véhicule sous-marin autonome. La conception innovante, qui utilise un c'ble semblable à une ligne de pêche avec des capteurs acoustiques, peut convenir à des opérations sous l'eau ou sous la glace à longueur d'année, dans l'environnement hostile des eaux arctiques. Titre : Development of the Canadian High Arctic Ionospheric Models (CHAIM) Fournisseur : Université du Nouveau-Brunswick Lieu : Fredericton (Nouveau-Brunswick) Domaine : Surveillance aérienne Type de projet : Recherche et développement Financement : 1 165 143 $ (jusqu'au 31 mars 2020) Les modèles ionosphériques actuels utilisés dans la prévision de la propagation des ondes radio pour les communications et d'autres applications, présentent des lacunes importantes dans les régions arctiques. Cela est dû à des inexactitudes et au manque d'observations ionosphériques locales. Ce projet vise à améliorer la situation en produisant des modèles de densité électronique à latitude élevée et à des altitudes variant de 100 à 3000 kilomètres. Titre : Bistatic High Elevation Long Endurance (HALE) Unmanned Air System (UAS) Scenario Study Fournisseur : C-CORE Lieu : Ottawa (Ontario) Domaine : Surveillance de surface Type de projet : Étude Financement : 221 000 $ (jusqu'au 31 juillet 2018) Ce projet consiste en l'étude des capacités potentielles de l'utilisation d'un système aérien sans pilote à haute altitude et longue endurance (HALE) comme récepteur dans une configuration bistatique pour les missions actuelles et futures avec radar à synthèse d'ouverture (RSO) commercial. L'étude examinera comment diverses configurations d'émetteurs et les récepteurs montés sur un système aérien sans pilote HALE peuvent augmenter les capacités présentes de détection et discrimination, tout en fournissant un moyen de surveillance en tout temps, à grande mobilité et persistant, qui n'existe pas actuellement. https://www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/nouvelles/2017/10/le_gouvernement_ducanadaannoncelespropositionsretenuesdanslecadr.html

  • THALES CHOISIT LE CANADA POUR SON HUB MONDIAL EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

    10 octobre 2017 | Local, Aérospatial, Naval, Terrestre, C4ISR, Sécurité

    THALES CHOISIT LE CANADA POUR SON HUB MONDIAL EN INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

    Thales annonce la création du Centre de Recherche et Technologie spécialisé en intelligence artificielle (IA), nommé cortAIx. Conduit par Thales, en collaboration avec l'Institut Québécois d'Intelligence Artificielle (MILA), l'IVADO (Institute of Data Valorization), l'Institut d'Intelligence Artificielle du Québec et l'Institut Vector de Toronto, le centre cortAIx sera situé à Montréal, au cœur de l'un des principaux écosystèmes d'intelligence artificielle au monde. Points clés cortAIx est une nouvelle brique de la stratégie numérique de Thales qui constitue une des initiatives clés de la croissance 50 nouveaux experts en intelligence artificielle travailleront ensemble pour développer l'utilisation de l'IA dans les systèmes Thales. Ce centre permettra la mise au point des meilleurs outils de prise de décision au service de nos clients. cortAIx prévoit la création d'une cinquantaine d'emplois de chercheurs et de développeurs experts en IA. Leur mission est de promouvoir des applications sûres et éthiques d'intelligence artificielle pour le vaste portefeuille de produits Thales. Ce centre de Recherche et Technologie se concentre sur la création de solutions pour aider les compagnies aériennes, les opérateurs de satellites, les contrôleurs aériens, les opérateurs de transport, les forces armées et les gestionnaires d'infrastructures, à prendre les meilleures décisions dans des moments décisifs, du fond des océans aux confins de l'espace et du cyberespace. Le centre cortAIx renforce l'ambition de Thales de devenir un leader mondial de l'IA, tout en apportant au Canada des bénéfices économiques. La proximité de l'expertise combinée de MILA (Institut Québécois d'Intelligence Artificielle), d'IVADO (Institut de valorisation des données) et du riche écosystème des universités et laboratoires d'IA, font de Montréal et du Canada un environnement idéal pour développer cortAIx. Gr'ce au leadership de Thales et au soutien de nos partenaires, nous mettrons à profit l'écosystème unique de Montréal qui rassemble des talents et une créativité de classe mondiale afin de promouvoir les applications d'intelligence artificielle éthiques dans le monde entier. Patrice Caine, Président-directeur général de Thales Le plus grand défi rencontré par les experts d'IA aujourd'hui est d'améliorer la compréhension des mécanismes au-delà des développements de l'IA, en évaluant les comportements humains au fur et à mesure que les personnes interagissent avec ces nouveaux systèmes. La mission clé du centre cortAIx est de construire des solutions fondées sur l'IA, qui soient sûres et éthiques, tout en garantissant que le pouvoir de décision demeure sous le contrôle de l'homme. Après les acquisitions récentes de Guavus et de Vormetric, la création de cortAIx illustre la façon dont Thales renforce son positionnement dans l'une des technologies clés de sa transformation numérique. Au cours des trois dernières années, Thales a investi plus d'un milliard d'euros dans les technologies numériques clés et a récemment annoncé le lancement de sa Digital Factory à Paris. Cette activité regroupe des experts en technologie de pointe qui soutiennent l'apport de données massives et d'intelligence artificielle dans les solutions de Thales, tout en assurant la sécurité des données - une exigence fondamentale de l'économie numérique moderne. https://www.thalesgroup.com/fr/monde/groupe/press-release/thales-choisit-le-canada-pour-son-hub-mondial-en-intelligence

  • A First in Canada - Americas aviation industry to gather at YQB

    24 septembre 2017 | Local, Aérospatial

    A First in Canada - Americas aviation industry to gather at YQB

    Québec City Jean Lesage International Airport (YQB) is set to host Routes Americas 2019, the aviation industry's top international forum. 2019 Date yet to be confirmed https://ceo.ca/@newswire/a-first-in-canada-americas-aviation-industry-to-gather

  • Air Canada and AAR Conclude $500M CAD Agreement for Airframe Maintenance in Québec, Canada

    19 septembre 2017 | Local, Aérospatial

    Air Canada and AAR Conclude $500M CAD Agreement for Airframe Maintenance in Québec, Canada

    AAR CORP and Air Canada announced that they have signed a 10-year agreement to provide airframe maintenance for the airline's Airbus narrow-body fleet of A319, A320 and A321 aircraft, as well as a new five-year agreement for Air Canada's Embraer E190 fleet AAR will perform the work at its Maintenance, Repair and Overhaul (MRO) facility at Trois-Rivières Airport in Québec, previously known as Premier Aviation. https://www.otcmarkets.com/stock/ACDVF/news?id=170182

Partagé par les membres

  • Partager une nouvelle avec la communauté

    C'est très simple, il suffit de copier/coller le lien dans le champ ci-dessous.

Abonnez-vous à l'infolettre

pour ne manquer aucune nouvelle de l'industrie

Vous pourrez personnaliser vos abonnements dans le courriel de confirmation.