15 juin 2018 | Local, Naval

It's make or break time for Canadian Surface Combatant bidders

DAVID PUGLIESE, OTTAWA CITIZEN

The companies bidding on the Canadian Surface Combatant program will provide Irving Shipbuilding with their “cured” bids by July 21.

Earlier this year, Postmedia reported that all three bidders in the competition failed to meet some of the federal government's requirements.

The problems centre around technical issues. Some are minor but in other cases there is a view among defence industry officials that Canada is asking for too much in some areas such as radar, which may be causing problems with meeting requirements.

Public Services and Procurement Canada spokeswoman Michèle LaRose earlier said the bids received for the Canadian Surface Combatant project have not been disqualified. Three bids have been received. The federal government and Irving Shipbuilding are still evaluating the proposals, she added. LaRose pointed out that the evaluation is at the second stage in the process.

Government officials say that involves what is known as “the cure process” in which bidders will be given details of how their proposals have failed to meet the stated criteria. They will then be given only one opportunity to fix issues with their bids.

So those fixes are to be submitted by July 21, according to industry representatives.

If the bids are still considered “non-compliant” after the cure period they “will be eliminated from the competition,” according to the federal government.

The budget for the Canadian Surface Combatant project is estimated by the federal government to be between $55 billion and $60 billion. That is a range but specific costs won't be known until contacts are signed and more details worked out. Fifteen warships will be built.

Pat Finn, assistant deputy minister for materiel at the Department of National Defence, told Defence Watch he expects a winning bid to be selected by the end of this year.

http://calgaryherald.com/news/national/defence-watch/it-is-make-or-break-time-for-canadian-surface-combatant-bidders/wcm/49777bbd-d1e9-44df-88f8-603850e12ae3

Sur le même sujet

  • La Garde côtière canadienne reçoit deux nouveaux bateaux de recherche et sauvetage à grand rayon d'action destinés à la côte ouest

    17 décembre 2018 | Local, Naval

    La Garde côtière canadienne reçoit deux nouveaux bateaux de recherche et sauvetage à grand rayon d'action destinés à la côte ouest

    SIDNEY, BC, le 14 déc. 2018 /CNW/ - Assurer la sécurité de nos océans et de nos eaux est une priorité pour notre gouvernement. Deux nouveaux bateaux de recherche et sauvetage se joignent à la flotte de la Garde côtière canadienne sur la côte ouest, améliorant ainsi les services essentiels de recherche et sauvetage maritimes fournis par la Garde côtière dans la région et contribuant à assurer la sécurité des Canadiens et de nos eaux canadiennes. Le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l'honorable Jonathan Wilkinson, était à Sidney(Colombie-Britannique) aujourd'hui pour annoncer l'arrivée des nouveaux bateaux de recherche et sauvetage à redressement automatique et à grand rayon d'action, baptisés le NGCC McIntyre Bay et le NGCC Pachena Bay. La Garde côtière canadienne qualifie officieusement les bateaux de sauvetage de « navires de classe Baie », car chacun porte le nom d'une baie canadienne. Les bateaux mesurent 19 mètres de long, ont une vitesse maximale de 25 nœuds dans des conditions calmes et peuvent naviguer jusqu'à 100 milles marins de la côte. Ils sont considérés comme des navires utilisables par tous les temps, capables de naviguer avec des vents de force ouragan, et ils se redressent d'eux-mêmes s'ils chavirent. Le NGCC McIntyre Bay sera déployé à Prince Rupert (C.-B.) en 2019, et le NGCC Pachena Bay sera déployé à Port Hardy(C.-B.) également en 2019. Les deux nouveaux bateaux de recherche et sauvetage sont les troisième et quatrième des 20 navires de ce type construits dans le cadre de l'Initiative fédérale liée aux infrastructures, du Plan de renouvellement de la flotte et du Plan de protection des océans. La Garde côtière a déjà pris livraison du NGCC Baie de Plaisance, qui sera amarré aux Îles-de-la-Madeleine, et du NGCC Pennant Bay, qui sera amarré au Canada atlantique. Citations « Le gouvernement du Canada continuera à fournir à la Garde côtière canadienne l'équipement dont elle a besoin pour assurer la sécurité des marins et pour protéger le milieu marin. Notre investissement dans ces nouveaux bateaux de recherche et sauvetage de classe Baie améliore les services essentiels de recherche et sauvetage maritimes que nous offrons chaque jour dans les eaux canadiennes, tout en assurant le soutien et la promotion de l'industrie maritime du Canada. » L'honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne Faits en bref La Garde côtière canadienne dirige la composante maritime du système fédéral de recherche et sauvetage par la surveillance des cas de détresse et la coordination des interventions en cas d'incident maritime, ainsi qu'en portant secours aux navires désemparés et à ceux qui sont en situation de détresse sur l'eau. L'entreprise Chantier Naval Forillon a obtenu un contrat de 45,8 millions de dollars en juillet 2015 pour la construction de six nouveaux bateaux de sauvetage. L'attribution de ce contrat a donné lieu à la création de 25 nouveaux emplois et au maintien d'environ 35 emplois dans cette entreprise située à Gaspé, au Québec. L'entreprise Hike Metal Products a obtenu un contrat de 43,4 millions de dollars en juillet 2015 pour la construction de six nouveaux bateaux. L'attribution de ce contrat a donné lieu à la création et au maintien de 45 emplois dans cette entreprise située à Wheatley, en Ontario. Le 6 décembre 2018, Services publics et Approvisionnement Canada a annoncé des contrats pour la construction de huit nouveaux bateaux de sauvetage, ce qui porte à 20 le nombre total de nouveaux navires pour la Garde côtière. Gr'ce au Plan de protection des océans, le gouvernement du Canada collabore avec les collectivités côtières et autochtones, et les intervenants du secteur maritime pour aider à maintenir la sécurité et la propreté des eaux et des côtes canadiennes aujourd'hui et à l'avenir. Liens connexes Garde côtière canadienne - Recherche et sauvetage Le gouvernement du Canada investira dans 8 bateaux de recherche et sauvetage pour la Garde côtière canadienne Restez branchés Suivez le ministère des Pêches et Océans Canada sur Twitter, Facebook, Instagram et YouTube. Suivez la Garde côtière canadienne sur Twitter, Facebook, Instagram et YouTube. Inscrivez-vous afin de recevoir les communiqués et plus via notre fil RSS. Plus de plus amples informations ou vous inscrire, visitez : http://www.dfo-mpo.gc.ca/media/rss-fra.htm. SOURCE Pêches et Océans Canada Renseignements : Jocelyn Lubczuk, Attachée de presse, Cabinet du ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, 343-548-7863, Jocelyn.lubczuk@dfo-mpo.gc.ca ; Relations avec les médias, Pêches et Océans Canada, 613-990-7537, Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca https://www.newswire.ca/news-releases/la-garde-cotiere-canadienne-recoit-deux-nouveaux-bateaux-de-recherche-et-sauvetage-a-grand-rayon-daction-destines-a-la-cote-ouest-702810802.html

  • Why did Trudeau's plane get stuck in India? It has to do with the purchase of new fighter jets.

    13 septembre 2023 | Local, Aérospatial

    Why did Trudeau's plane get stuck in India? It has to do with the purchase of new fighter jets.

    It all comes down to the technology used to refuel in midair

  • Defence Minister Bill Blair initiates repeal of Duty to Report regulations

    30 août 2023 | Local, Sécurité

    Defence Minister Bill Blair initiates repeal of Duty to Report regulations

    A top priority for the Department of National Defence (DND) and the Canadian Armed Forces (CAF) is fostering an environment where people affected by misconduct feel safe, supported, and able to report misconduct on their own terms.

Toutes les nouvelles